Amphi-b ouvre aujourd’hui [immersive lab]

amphib

Amphi-b ouvre ses portes aujourd’hui.

Alors qu’est ce que c’est ?

Amphi-b est une offre de location d’amphithéâtres virtuels en mode SaaS. Je vous explique ça en quelques mots 😀

Nous avons, chez Immersive Lab, commencé à travailler sur l’utilisation des avatars il y plusieurs années et depuis 1 an 1/2 avec le Crédit Agricole nous organisons des conférences virtuelles. Plusieurs milliers de clients ont testé l’outils et nous conforté dans le fait que la 3D offre une manière cohérente de se réunir online.

Amphi-b est donc un site web sur lequel il est possible de réserver un des quatres amphis de 250 places et de gérer ses invitations (spectateurs/intervenants/VIP) et d’uploader ses documents (.pdf, images, .doc…). Le site est associé à un univers 3D accessible dans le navigateur (Mac/Pc – tous les navigateurs) dans lequel il est possible de se déplacer, prendre place dans l’amphi, utiliser le chat ou la VoIP et bien sûr afficher les documents cités plus haut.

Les avatars ont beaucoup d’avantages, si vous voulez en savoir plus, échanger sur le sujet, venir expliquer pourquoi vous y croyez pas, je vous invite à venir à l’une des réunions que nous organisons jeudi à 10h, 13h et 19h. Vous pouvez aussi jeter un oeil au site et à l’univers 3D pour vous faire une idée.

Lancement d’Amphi-b imminent [blogger’s job]

Comme vous le savez surement je travaille pour la société Immersive Lab. Nous sommes spécialisés dans l’utilisation de la 3D et des avatars dans des contextes autre que les jeux vidéo.

La semaine prochaine nous ouvrons un nouveau service : Amphi-b.

Il s’agit d’une offre de location d’amphithéâtre virtuel en mode SaaS. Pour ceux qui ont suivi un peu nos travaux, il s’agit d’une évolution majeure de l’Université des Clients sur le plan technique et d’une ouverture du concept en dehors du Crédit Agricole.

Nous dévoilerons donc le 6 juin l’offre complète ainsi que la grille de tarifs qui est un des arguments forts du produit.

Si vous souhaitez être invité au lancement physique ou virtuel vous pouvez vous inscrire ici Pour tester notre techno (dans le navigateur / multi OS) vous pouvez visiter la Cathédrale d’Oloron Sainte Marie ici

Comme nous travaillons au lancement du coup, je pense que l’activité du blog va être impacté, c’est que l’on voudrait rien laisser au hasard et du coup je vais surement couper un peu ma veille pour être à 1000%.

Ha sinon, vous pouvez suivre le compte Twitter @Amphi-B

Voyage en multimédia : Quelques jours de salon [Blogger’s job]

Je vais passer les prochains jours à St Raphaël (ouais j’ai de la chance là bas il va pas faire -10).

Mais je n’y vais pas pour me reposer mais pour participer avec David Castéra (blogtwitter) au salon Voyage en Multimédia un rendez vous pour tous les professionnels du tourisme qui s’intéressent au digital.

Nous y allons pour montrer et proposer nos travaux sur les univers virtuels à l’usage des professionnels du tourisme. Une grande partie de notre démo repose sur une de nos dernières réalisation, la Cathédrale d’Oloron Sainte Marie, monument historique classé au patrimoine mondial par l’UNESCO.

Vous pouvez d’ailleurs tester par vous même en vous rendant à cette adresse : http://www.immersivelab.fr/cathedrale/ La démo sera live mercredi et jeudi, vous pouvez passer dire bonjour aux visiteurs du salon 🙂

Pour info, la 3D s’execute via Unity3D, supporte le multi-utilisateurs, chat et VoIP. Il est aussi possible de paramétrer des visites guidées et d’administrer depuis une application en ligne type CMS des objets interactifs qui diffusent dans l’univers 3D du texte, des photos, audios et vidéos. La visite virtuelle est dispo sur le web (Mac/Pc – tous navigateurs modernes), sur Android et iOS.

C’est pas mal hein ? 😀

Shaker : 15 millions de $ pour un univers virtuel [AvatarsAreTheFutur]

Pour ceux qui suivent régulièrement Tapahont, vous savez que les histoires d’avatars, c’est un peu mon truc et surtout celui d’Immersive Lab. Ce week end, une nouvelle démonstration de l’enthousiasme que portent les univers virtuels dans le monde des observateurs avisés de l’évolution de nos usages.

La petite société Israélienne Shaker après avoir gagné les 50 000$ du Disrupt vient de lever 15 millions de $ pour accélérer son développement, les détails de la levée sont dispo sur le nouveau blog d’Arrington.

Maintenant, 2 mots sur le service. Shaker est un univers virtuel. Il se compose de zones en 3D isométrique (fausse 3D) dans lesquelles des avatars peuvent se rencontrer et chatter ensemble. Jusque là, cela ressemble à du Habbo et à 250 produits similaires déjà sortie qui connaissent des réussites plus ou moins grandes. La différence par rapport à ce que l’on connait est l’intégration profonde entre Shaker et Facebook. Shaker se présente donc comme une application Facebook comme un Farmville ou un Sims Social sauf qu’ici la question n’est pas d’aller faire pousser des fleurs ou de faire un expérience sociale virtuelle mais bien de rencontrer des nouvelles personnes.

Shaker importe donc votre photo de profil et offre une chose qui change vraiment tout lorsque l’on parle d’univers virtuel, la fin de l’anonymat. En effet, chaque utilisateur du service lié à son profil Facebook n’est pas caché derrière un pseudo et automatiquement, ses buts et son attitude son plus proche de son comportement réel. L’application va aussi permettre l’accès à une partie des données, du coup, lorsque je vais rencontrer un avatar en plus de sa photo de profil visible en vignette je vais avoir accès à des données comme ses préférences en terme de musique, de films, les groupes qu’elle a liké, nos amis en commum… De bons éléments pour engager la conversation.

Le mode de conversation par chat est classique, un petit point original réside dans une sorte de spacialisation, pour discuter il faut que les avatars soient à côté, dès lors une zone de conversation apparait et permet d’identifier le nombre de personne qui y participe, très malin et très visuel.

Shaker est donc un lieu de rencontre, surement de drague et une première utilisation des « vrais profils » dans un univers virtuel. En terme de modèle éconimique, pas d’infos pour l’instant mais la vente de biens virtuels me semblent une des options incontournables pour le service.

Le succès de la beta semble au rendez vous, j’attends de recevoir une invitation pour juger sur pièce, maintenant reste à voir si le grand public peut accrocher. Encore une histoire à suivre.

StarWars The Old Republic : preview [MMORPGalactique]

Hier soir j’ai eu la chance avec une trentaine de personne d’être invité à jouer un petit peu à StarWars The Old Republic.

SWTOR est un MMORPG (mon dernier article sur les mmo) en cours de développement depuis plusieurs années et représenterait un des plus gros investissement de l’histoire de ce genre de jeux. Depuis peu, une date de sortie a été annoncée, et nous devrions pouvoir sortir les sabres lasers le 22/12/2011.

Comme tout ce qui se rapproche de l’univers de StarWars il y a une grande attente et l’équipe en charge du projet va devoir se confronter à plusieurs publics : Les Fans intraitables, les amateurs/Trentenaires de l’univers et les joueurs de MMO qui pourraient avoir envie de changer de l’univers Heroic Fantasy de WoW ou de Rift.

LucasArts, EA et Bioware ont pris le temps, ont bossé le scenario, ont dû acheté quelques gros serveurs et maintenant la rencontre avec le public est imminente. Petit point pour finir avant de vous parler de mes premières impressions, l’abo sera de 12,99€/mois pour 1 mois, 11,99€/mois pour 3 mois et 10,99€ pour 6 mois ce qui montre que SWTOR n’attaquera pas le marché avec un tarif particulièrement compétitif. Du coup, va pas falloir rater le lancement.

Si vous voulez plus d’infos sur le jeux il y a un site ne français.

Donc hier, une dizaine de PC nous attendaient et j’ai pu jouer le début d’une partie en prenant le contrôle d’un Jedi. La première chose impressionnante c’est la qualité des cinématiques, c’est beau, propre, et ça pose bien l’ambiance, la modélisation des personnages est agréable et franchement on retrouve bien l’ambiance StarWars. Je prends les commandes de mon perso et l’interface apparait. Là, rien de nouveau à première vue, les habitués devraient s’y retrouver en quelques secondes. Pareil pour les touches clavier/souris, le temps d’adaptation est de 8s.

Les premières secondes le joueur est dans un espèce de poste de garde et il va falloir prendre un véhicule pour rejoindre le front. Graphiquement, pas d’effet incroyable, c’est propre, c’est joli et ça devrait tourner sur un maximum de configs (Windows Only).

J’arrive à côté d’une forêt, un PNJ me confie une mission simple, tuer X monstres et libérer quelques padawans – là encore, on est pas perdu.

En terme d’ambiance, la magie opère, les graphismes devient charmant et la musique facilite l’immersivité et l’impression d’être bien dans un StarWars.

J’engage les premiers combats, mon perso a 2 coups au corps à corps mais ça permet de découper tout le monde en rondelle. Depuis les premières annonces on nous promets des combats moins statiques et plus chorégraphiés qu’ailleurs. Franchement, je ne sais pas, mais c’est plutôt pas mal foutu, le Jedi se protège automatiquement de certaines attaques qui viennent dans son dos, fait quelques pirouettes, c’est joli tout plein.

Après avoir rempli quelques missions, gagné quelques compétences j’ai droit de rendre au Jedi Concil la première petite citée du jeux, encore une fois, les gamedesigners ont bien bossé, le joueur est dans l’univers StarWars, mais j’ai pas eu la même émotion que lors de certaines de mes premières parties sur WoW et bien plus tard sur Rift.

Il y a par contre lors de chaque conversation avec un PNJ des questions à choix multiples qui permettent de construire la personnalité de son avatar. Les réactions de se dernier et de ses interlocuteurs sont instantanées et en quelques minutes j’ai réalisé que mes réponses avaient de l’importance. Si comme promis par les dev’ les choix ont un rôle très important dans l’évolution du personnage, cela risque de créer un vrai lien avec le personnage et offrir une expérience de jeu vraiment intéressante.

1h de jeu, une version non-définitive, impossible de juger objectivement un MMORPG dans ces conditions. Par contre quelques éléments se dégagent : L’univers de StarWars est bien là et c’est un vrai plaisir de se retrouver à la place d’un Padawan prêt à en découdre. Le système de QCM est prometteur Les combats à faible niveau sont agréable mais sans plus L’interface est classique Graphiquement, c’est mignon

Enfin, franchement, je n’avais aucune envie de partir après cette 1ère heure, j’étais le dernier à jouer, c’est les stormtroopers qui m’ont viré et je pense que je vais tenter l’expérience peut être pas à la sortie mais en 2012. Il y a deux choses qui me donnent envie d’y revenir, j’ai eu envie de me plonger dans l’histoire et à partir du level 15 on devrait pouvoir prendre les commandes de vaisseaux spaciaux, ouais dans SWTOR il y a des combats au sabre laser mais aussi dans l’espace et ça … ça me donne envie.

A suivre