Spotify ouvert à tous en France [musique2.0]

spotify

C’est sur le blog de Spotify et en français que l’annonce de l’ouverture à tous du service a été annoncé. Spotify est un service de musique en streaming qui a connu un vrai succès pendant sa phase BETA. Spotify est aujourd’hui en concurrence frontale avec Deezer malgré un fonctionnement différent. Spotify impose l’installation d’un petit bout de logiciel sur l’ordinateur pour pouvoir écouter une très grande quantité de titres.

Spotify est décliné en 2 offres, gratuite avec de la pub comme à la radio ou payante avec l’offre premium. L’offre payante permet d’éliminer les messages à caractères publicitaires mais aussi de profiter de la musique sur les smartphones (iPhone/Android/Symbian). Autre originalité du service, il est possible de sauvegarder en local des titres pour ainsi disposer de sa musique lorsque l’on se trouve sans connexion à internet.

Je n’utilise pas personnellement Spotify mais les retours d’expérience sont généralement bon que cela soit au niveau du catalogue que de la qualité du son.

Le site : http://www.spotify.com/fr/products/overview/

Gureva : de la pub qualifiée contre de la musique gratuite [musique2.0]

Guvera est une entreprise américain lancée en 2008 qui a vocation de changer le modèle de la distribution de la musique.

Le site souhaite proposer de la publicité contre le téléchargement gratuit de titres. La démarche n’est pas originale sauf sur un point : la publicité est distribuée sur un mode déclaratif.

Le nouvel utilisateur doit à la création de son compte déclarer ses centres d’intérêts et la liste est très longue, cela va des préférences en terme de vacances que de loisirs, en passant par la nourriture et le détail de l’activité pro. Le site tiens aussi compte de l’adresse postale de l’utilisateur pour délivrer de l’info géolocalisé.

Guvera avait bénéficié d’une première levé de fonds en 2008 de 10 millions de $ et Techcrunch annonçait hier qu’un deuxième tour de table de 20 millions de $ venait d’avoir lieu. Le site annonce avoir signé avec quelques majors comme EMI et Universal.

Il est trop tôt pour savoir si le site va fonctionner et si le public va se laisser prendre au jeu de se dévoiler pour obtenir de la musique gratuite. Il est par contre sûr que cette évolution des modèles inspirée de Google Adsence et de Facebook qui permet de cibler de manière de plus en plus précise va se généraliser sur le web.

Il est possible de créer un compte mais il faut une adresse aux USA donc pour « tricher » vous pouvez vous créer une fausse adresse à San Fancisco par exemple en choppant le code postal.