Orange Cash : payer facilement avec son mobile [android]

On en parle depuis des années. Mais vraiment.

Ce truc dingue qu’est le paiement par NFC, il facilite vraiment la vie des consommateurs mais qui pose problème à tout le reste du monde. Les guerres sont nombreuses depuis 10 ans, la sécurité, la popularisation de la techno, l’échec de Moneo et surtout la main mise sur le client et les données.

Les géants du mobile Apple, Google et Samsung proposent leurs solutions mais aucun acteur majeur n’avait pris position fortement en France et encore moi du côté des opérateurs. Orange a donc décidé de prendre le pas et a lancé hier Orange Cash.

Le fonctionnement est simple, une app smartphone sur lequel il va être possible de créditer de l’argent, elle va transformer le téléphone en carte bancaire sans contact et de fait va fonctionner exactement dans les mêmes cas que cette dernière. Il y a aujourd’hui plus de 300 000 points de vente qui acceptent le NFC.

Pour aider à l’adoption, Orange propose plusieurs systèmes de récompenses, il est notamment possible d’obtenir jusqu’à 25€ de cashback par an. Autre système, l’opérateur a lié des partenariats avec des marques telles que Relay, Picard, Paul, Ikea, Flunch ou McDo.

Bonus, il est possible de générer un numéro de carte bleue pour faire un paiement en ligne, intéressant dans certains cas pour éviter le laisser trainer sa carte sur des sites que l’on ne connait pas bien.

Pour être éligible à la techno, il faut être client Orange, disposer d’un mobile android (parce qu’Apple ne donne pas accès à la puce NFC de l’iPhone pour le paiement) et demander un carte SIM spéciale.

C’est intéressant de voir Orange avancé sur le sujet parce que deux sentiments prédominaient jusque là : le sentiment que le NFC décolle lentement et celui que c’était les propriétaires de hardware qui allaient gagner la bataille.
Orange a la taille et la base pour être un acteur majeur du secteur, il a comme Apple accès à une base de données de CB de clients importantes. En partant « premier » sur le très grand public l’opérateur peut se créer une belle base utilisateur mais va devoir convaincre, expliquer, démontrer et donc faire preuve de beaucoup d’énergie.
Je pense que les partenariats peuvent être un très bon levier pour faire comprendre le confort de l’utilisation du NFC. Enfin, Orange devient une banque, beaucoup de personnes ont des difficultés avec les organismes bancaires et pourront utiliser Cash pour payer en ligne ou en magasin via leurs factures de mobiles. Avec ce dernier point, Orange peut vraiment devenir un acteur majeur du paiement.

A surveiller !

http://orangecash.orange.fr/decouvrir

cash

Samsung Galaxy Note 3 : le smartphone XL [Test]-[avis]

Samsung Galaxy Note 3 : le smartphone XL [Test]-[avis]

Il y a quelques semaines le Galaxy Note 3 débarquait dans notre beau pays souvent accompagné par la Galaxy Gear qui a finalement pris plus la lumière, j'avais eu l'occasion de m'exprimer sur le sujet pendant l'IFA.

Le Note 3 est l'évolution du smartphone de presque 6" de la marque et il faut être franc, c'est une très belle évolution. Un écran de très belle qualité (full HD), des améliorations techniques indéniables (CPU quadcore, 3Go de Ram…) , la 4G, une APN de 13 Mpx…

Le Note 3 est une bête de compétition.

A cela il faut ajouter les évolutions logicielles des services qui l'on rendu populaire avec en Killer Feature le style, la prise de note et l'OCR de l'appareil. Ces aspects ont encore été améliorés pour faire du Note 3 un téléphone très abouti. Seul reproche, le revêtement est peut être un peu "cheap" pour un mobile haut de gamme, la sensation est agréable mais l'aspect n'est pas à la hauteur.

Mes amis d'Orange Business Service m'ont fait le plaisir de me prêter le mobile et j'ai pu passé du temps à l'utiliser.

En fait, à mon avis, au delà des problématiques de prix (bien qu'avec un abo il soit à 99€ chez Orange) le Note 3 ne peut être un bon choix qu'une fois le mobile en main. Il faut passer un peu de temps avec pour voir si on peut s'habituer à vivre avec un mobile qui fait cette taille.

Je dois avouer que sur le Galaxy Note 3 ne me fait aucun effet, mon coeur de geek admet les qualités du mobiles mais cet écran est trop grand, cet surcouche manque de classe, je suis globalement plutôt iOS mais je ne demande qu'à être convaincu.

Ma conclusion est simple : vous aimez le Note 1/2 vous allez adorer le 3, vous aimez les mobiles Samsung vous allez aimer le Note, vous aimez Android, vous allez trouver que la surcouche de Samsung est pas parfaite mais quelle apporte pas mal de trucs chouettes et pratique qu'on ne trouve pas à la concurrence.

Ce n'est pas le mobile qui vous fera changer de camps mais pour lover gonna love 🙂

Motorola Atrix : mobile et puissance [etDuCoeur]

atrix

Cela fait maintenant 1 mois que j’ai le plaisir de tester le Motorola Atrix gentiment prêté par mes amis de Orange Business Service.

Le Motorola Atrix avait été annoncé en janvier lors du CES et avait à l’époque marqué les esprits par ses performances et le bundle qui l’accompagnait. L’idée défendu par l’Atrix est de proposer un mobile qui devienne le coeur de la vie numérique de son propriétaire. Pour se faire, l’Atrix dispose d’un processeur dual core Tegra 2 de nVidia et d’accessoire mais j’y reviendrai.

L’Atrix est un mobile sous Android 2.2 pour l’instant mais d’ici septembre il devrait pouvoir passer à la version 2.3 et aux customs firmware, en attendant Android 4 qui vient d’être annoncé. Je n’avais pas passé plus d’1 mois sous Android depuis la version 1.6, que dès lors on pourrait comparer à une version pré-beta. Android 2.2 est désormais un OS mature, agréable à utiliser et disposant d’un parc d’application complet. J’ai été surpris de voir presque tous les titres à succès de l’iPhone dispo sur le marketplace.

Le système des notifications qui va être copié par l’iOS 5 est vraiment confortable, le multi-tâches performant mais complexe à bien gérer et la présentation générale de l’OS ne devrait déstabiliser personne. Je pense qu’à partir de cette version d’Android, on peut être sûr que pour un utilisateur « normal » la vie avec Android est devenu agréable. Mention spéciale à Google Maps qui ringardise la version iOS actuelle. Côté soft, Motorola offre peu de chose supplémentaire mais le lecteur vidéo qui permet d’afficher des vidéos HD 1080p via la prise HDMI fonctionne très bien. L’Atrix est aussi compatible DNLA, il est donc possible de lire/acceder à des contenus sur un NAS ou depuis une PS3 (par exemple). Cela peut paraitre s’adresser à peu de personne mais quand on est équipé ça donne une expérience vraiment sympa.

Côté hardware, un Tegra 2, 1 Go de RAM, 16Go de mémoire interne + support des cartes MicroSD, un écran de 4 pouces 540 pixels par 960 pixels protégé Gorilla Glass, de la 3G, du wifi, le GPS… La fiche technique est là

Au niveau du design, le faux effet carbone donne un look classe à l’appareil et malgré une taille un peu au dessus de la moyenne reste cohérent et agréable en main. Moi j’adhère, après les gouts…

J’ai donc pu utiliser le mobile dans les conditions réelles d’utilisation, sans devoir me dépêcher à publier ce test. J’imagine que le fait que cet Atrix m’est apporté totale satisfaction doit déjà un peu se comprendre dans cet article. Mis à part l’APN j’ai vraiment aimé cet appareil. La puissance du Tegra 2 fait que l’OS tourne à merveille, que les app se lancent à la vitesse de la lumière et que l’expérience utilisateur est convaincante. Certes, parfois, quelques ralentissement apparaissent mais cela ne dure jamais plus de 2 secondes. L’autre découverte pour moi, a été le support de Flash, le Tegra, le Go de ram font que lors de la navigation sur internet la lecture du logiciel d’Abode se passe sans problème. L’app YouTube de mon Atrix a tendance à planter, à vrai dire aucun besoin de la lancer. Cela peut paraitre idiot mais le support (réel) de Flash libère d’une limite crispante sur l’iPhone. Dernier point important l’autonomie m’a semblé très bonne avec 2/3 jours avec un usage tranquille et sans jeux en 3D.

Comme je l’indiquais plus haut l’Atrix peut bénéficier de 2 accessoires en option, un dock sur lequel on plugge l’engin, un écran, un clavier et une souris et un netbook qui va ajouter de l’autonomie et un bon clavier. Les 2 accessoires fonctionnent sous un Linux maison et permettent d’acceder aux contenus du mobile et d’avoir donc 1 unité centrale dans la poche et des écrans pour visualisé le contenu. Très malin bien que un peu cher. Je n’ai pas eu la chance de tester les accessoires, je vous laisse donc chercher sur le net 😉

En conclusion, je dirai donc que j’ai été agréablement surpris par le couple Motorola/Android2.2 et je suis content de voir que la marque Américaine a les moyen de rester dans la compétition mondiale. L’Atrix est un bon mobile qui a des performances excellentes et ne mérite plus qu’un upgrade de sa version Android.

ps : je suis tombé sur ce très complet/bon test de l’Atrix sur le blog de Maxime Johnson

Orange et Dailymotion, le quadrille [eBusiness]

Le quadrille est l’héritier de l’ancienne contredanse française du xviiie siècle. Mais plus largement, le mot désigne la danse de bal par excellence en France durant tout le XIXe siècle, formée d’une suite de cinq figures : le pantalon, l’été, la poule, la pastourelle (ou la trénis), la finale (ou la saint-simonienne)

Hier matin Orange et Dailymotion ont donc annoncé au monde, l’ouverture du capital du second au premier. Orange se retrouve avec 49% du capital après avoir fait un chèque de 60 millions d’euros.

Comme cette information brute peut laisser songeur, quelques bloggers, habitués au blogging total, se sont donc sacrifiés et sont montés au front pour poser quelques questions aux protagonistes hier midi pour dej’ très gourmand et (pour ma part), un peu arrosé – mais bon faut savoir se faire plaisir.

La première question qui se posait, était bien sûr le prix. Tout le monde a en tête Google/YouTube mais aussi les sommes que l’on a l’habitude de voir passer dans les deals web. Pour les gens de chez Orange, le prix est juste, pour les gens de chez Daily, le prix est juste surtout que cela valorise quand même la société à 120 millions d’euros et qu’une close permet à Orange en 2013 de re-injecter de l’argent.

Il faut par contre bien comprendre une chose, les 60 millions ne rentrent pas direct dans les caisses de Daily, ils vont aux actionnaires, qui pourront décider de transférer de « l’avance de trésorerie » lors du conseil d’administration.

Vu d’ici, et toujours sur le sujet de la somme, d’un côté j’aurai aimé que ça soit plus cher, Dailymotion est une belle réussite made in France d’un autre côté, c’est une bonne chose que la société se consolide avec un groupe français. Enfin, on sait bien que Google a pas fait la meilleure affaire de son histoire avec YouTube.

Au delà de ces histoires d’argent, il était intéressant d’entendre de la part des deux acteurs, la raison de se rapprochement. Pour Orange, c’est clair, cela fait partie de la nouvelle stratégie groupe, de la même manière que la société c’est rapproché de Deezer ou d’une autre manière de Canal+, elle cherche plutôt à investir dans les aggrégateurs de contenus et préfère s’investir sur les infrastructure et le client final.

Pour Dailymotion, il était indispensable que l’entreprise passe un cap pour vraiment supporter son ambition internationale, accélérer ses dev », grossir, reprendre du poil de la bête. L’arrivée d’Orange devrait permettre d’étoffer encore un peu plus le carnet d’adresse, d’ouvrir les portes des producteurs de contenus et de dynamiser encore plus l’entreprise.

Dernier débat, la net neutralité, les problèmes de centralisation et compagnie, j’avoue, j’ai beaucoup de mal à voir le lien et à me sentir inquiet. En fait, je pars du constat que presque toute ma vie est déjà confiée à Google alors… Reste que pour Orange et Dailymotion, il y a une attitude à adopter pour que justement le sujet ne devienne jamais une triste actualité.

Orange Domino : la clé 3G wifi [GeekEnTong]

Le Domino est une « sorte » de clé 3G lancée par Orange un peu avant l’été. Comme je suis parfois vraiment en avance sur mon époque, je vous propose un test car Orange m’a gentiment prêté un exemplaire il y a quelques semaines.

Le fonctionnement du Domino est simple, c’est un appareil muni d’une carte SIM qui une fois allumé va balancer un signal WIFI. Dès lors, il est possible de connecter jusqu’à 5 appareils à cette borne 3G.

Le Domino est petit et léger, 21 grammes si on se réfère à la boutique d’Orange et offre une autonomie de 5 heures de connections (annoncées et il m’a semblé cela juste).

La bestiole coûte en fonction des promos entre 29€ et 49€ et s’accompagne de forfaits qui vont de l’offre pré-payé au forfait en passant par l’offre multitruc-play avec votre abo internet Orange. Pour info, le 1er prix est à 10€/mois pour 100 Mo.

A l’usage, l’engin est plutôt pratique, il lui faut quelques secondes pour s’allumer et Wifi oblige il permet de connecter TOUS types d’appareils disposant de cette belle technologie. L’avantage n°1 pour un utilisateur d’ordi portable c’est qu’il n’est pas nécessaire d’installer un logiciel de connection qui avouons le est souvent source de problèmes. Avec le laptop, on entre le mot de passe et ça marche direct. Le Domino est aussi très pratique pour les utilisateurs de tablettes tactiles iPad en tête, il est enfin possible d’avoir le web « on the go » sur le iDevice non-3G et du coup de ne pas regretter d’avoir économiser quelques euros à l’acquisition. Idem, pour les Psp, Nintendo DS et compagnie qui sont de friandes de connection wifi.

Reste la question de la sensibilité au réseau, là, j’avoue, je suis pas vraiment calé pour répondre à cette question, je n’ai pas eu de problème particulier sauf à l’étranger où là vu qu’il semblerait que le roaming n’était pas activé j’ai pas pu tester.

L’usage est simple, l’autonomie correcte, les forfaits comme tous les forfaits discutables mais correct mais y a t il un gros défaut au Domino ? Oui… l’écran. Certes on peut trouver les indications dont on a besoin mais il est absolument pas pratique, impossible de savoir l’état de la charge, de bien comprendre si on est en 3G ou 3G+, si le roaming fonctionne… C’est pas tout le temps gênant mais quand ça arrive c’est vraiment énervant (mais vraiment). Par exemple, comme dis plus haut, j’étais à l’étranger, je lance le Domino, il fonctionne pas… Ok, mais impossible de savoir clairement pourquoi, le roaming, le réseau, la batterie… Bref, l’écran est naze.

Pour conclure je dirai que le Domino est surement la meilleure clé 3G que j’ai pu tester pas tellement par ses qualités matérielles mais pour la simple raison qu’il n’y a aucune configuration à faire pour que cela fonctionne mis à part rentrer le mot de passe. Enfin, c’est cool de pouvoir brancher un laptop et l’iPad en même temps mais bon est ce vraiment un argument ? 😀 Donc, un bon produit bien que perfectible.