Leweb10, c’était bien [wideWeb]

La semaine dernière j’étais donc présent à LeWeb10, la conférence qui a dû agiter vos timelines et vos aggrégateurs RSS.

Cette année, j’avais décidé de faire quelques interviews prise ça et là, presque au hasard des rencontres dans les différents hall, j’avais même acheté un micro pour mon Nex-3 ainsi que « monopode » pour essayer d’éviter mon style blairwitchien.

J’ai commencé à regarder le résultat, le micro a bien fonctionné par contre, pas facile de cadrer et de ne pas bouger… Je publierai dans les jours qui viennent les interviews malgré les imperfections 😀

Cette année, LeWeb avait lieu aux Docks du côté de Porte de la Chapelle dans le nord de Paris, au même endroit que lors de l’édition de 2007. J’avais un a priori positif car je gardais de bons souvenirs de cette édition. Mon sentiment c’est confirmé, l’organisation autour de 3 espaces physiques (zone conférence, networking et Startup) permet une circulation des personnes qui donne une dynamique à l’ensemble. La salle de conférence était impressionnante et la réalisation à la hauteur de l’event, on est désormais à un niveau que j’avais rarement croisé en terme de professionnalisme. La zone startup était peut être un peu « ramassée » sur elle même et il n’y avait pas que des vrais startups présentent genre Paypal ou Dassault System… mais bon on va rien dire 😉

Comme souvent dans les conf » ils y a quelques éléments à ne pas foirer, comme le chauffage, la nourriture et le wifi. LeWeb 2010 aura été un sans faute sur ces points.

LeWeb offre aussi un bon moyen de « sentir l’état d’esprit » de l’écosystème. Si l’année dernière j’avais été frappé par le changement de perception général, l’aspect business était central, plus question de parler de startup si un business model n’était pas clairement établi. Cette année, il y avait une sorte de sérénité générale, comme si l’age de la maturité avait frappé l’industrie. On ne cours plus après l’idée, on réfléchit, on pause les bases et on y va. Tous les acteurs que j’ai pu rencontré m’ont donné cette impression d’une plus grande maitrise. Cela fait 10 ans et nous avons vu les succès et les echecs, il semble que le « buzz » n’est plus l’élement clé pour devenir riche et célèbre.

Il en découle que beaucoup de jeunes pousses proposaient des business qui s’appuient sur les Champions Facebook, Twitter, Amazon… On pourrait presque penser qu’aujourd’hui lancer quelque chose sans s’appuyer sur Facebook est impensable.

Bien sûr, j’ai pu rencontrer des entrepreneurs qui se démarquent, voire qui essaye de lancer des réseaux sociaux spécialisés, des porteurs de projets avec des idées plus ambitieuses mais dans ces cas là, l’avenir semble plus difficile.

Enfin, LeWeb, c’est aussi un lieu de rencontres, je ne vais pas énumérer ici toutes les personnes que j’ai pu voir, revoir ou rencontrer de peur d’en oublier. Mais une chose est sûre ça fait toujours du bien de « dévirtualiser » des rélations, de mettre des visages qui bougent sur des photos de profils et de pouvoir discuter avec des gens aussi fondus que soi même de cette fascinante industrie.

LeWeb est donc une belle opportunité pour nous petits frenchies de se retrouver au centre du World Wide Web pendant 2 jours, presque trop courts. Je pense qu’il faut aller à LeWeb si on cherche quelque chose et dans ce cas là, il y a de grandes chances de la trouver, vivement l’édition 2011.

HTC Mozart 7 : mon premier windows phone 7 [onycroyaitplus]

Cela fait maintenant quelques semaines que mes potos d’Orange Business Service m’ont prété un HTC Mozart 7 afin que je puisse découvrir l’appareil mais aussi et surtout le nouveau bébé de Microsoft : WP7.

Le HTC Mozart 7 est un mobile 100% tactile aux caractéristiques « classiques ++ » pour un des smartphones actuels : Soit un écran de 3,7″ d’une résolution de 480×800, un proco de 1 Ghz, un APN de 8 mpx, 8 Go de mémoire, 3G+, GPS… et surtout 130 grammes avec la batterie. (plus de chiffres)

Il est dispo à partir de 139,90€ et un forfait spécial à 19,90€ est proposé en ce moment spécialement pour les smartphones.

La première chose lorsque l’on lance ce mobile est bien sûr le logo Windows Phone 7 et surtout l’écran d’accueil qui tranche (enfin?) avec ce que nous avons l’habitude de voir chez tout le monde. Microsoft a pris le parti de ne pas copier le dashboard initié par Apple et on se retrouve donc avec un principe proche mais pas du tout le même look n’feel. Cela change et ça fait du bien :-D.

Deuxième bonne surprise, l’écran. Pour la 1ere fois, je trouve que la sensibilité de l’écran est du niveau d’Apple, je sais pas qu’elle est la part de l’OS et celle du hardware mais tous les deux fonctionnent très bien ensemble. On fait défiler l’écran avec fluidité, on passe d’un menu à l’autre avec le même plaisir étrange que celui que l’on éprouve quand on manipule une iBestioles tactiles.

Je me lance dans les configurations, et là, on est loin des habitudes de Microsoft, il est possible d’importer automatiquement ses mails, contacts et calendriers depuis sa messagerie Yahoo! ou Gmail, la synchro est d’ailleurs assez réactive et rapide et pour ceux qui comme moi, confie aveuglement leurs données à Google, c’est un bonheur de voir le mobile opérationnel en quelques minutes sans besoin d’ordinateur.

Nouvelle surprise au niveau de la gestion des contacts, c’est plus joli que sous iPhone, la recherche par lettre est plus pratique et l’ajout automatique de l’activité Facebook de ses amis peut être très agréable quand vous avez pas un compte FB sur lequel vous avez perdu presque tout contrôle (comme moi).

Je me décide à lancer Internet Explorer, et je peux vous dire que c’est un gap psychologique, souvent synonyme de souffrance, il est ici, la seule arme pour aller se promener sur le web. Là encore bonne surprise, l’expérience utilisateur est de la même qualité que sur la référence du genre, ça zoomme bien et le pincement est très bien géré, rien à dire, sauf peut être l’absence de Flash 😉

Le gestionnaire d’onglet est propre, rien à en dire.

Je teste « Cartes » aussi, en tant que Forever Provincial, j’ai un besoin vital d’avoir un couple GPS/Maps qui m’indiquent où je vais. Là, c’est mention Bien, ça fonctionne mais reste peu de boulot pour faire aussi bien que la référence.

Puis je teste un autre élément clé des smartphones nouvelle génération : les apps. HTC livre « Hub » une sélection plutôt chouette d’apps, Orange offre la TV et Orange Daily qui fonctionnent bien et MS nous propose une version d’Office tout à faire opérationnelle en terme d’édition et de consultation. Je ne suis pas un gros consommateur mais j’ai testé et si vous avez régulièrement affaire à la suite Office, c’est le genre de feature gratuite vraiment sympa.

Le marketplace est jeune, on commence à trouver un peu de tout, le système de navigation est clair même si les « suggestions » ont une présentation un peu exagérée.

En passant, j’ai été un peu déçu de la qualité des applications Twitter (Twitter/Beezz/Seesmic) correcte mais pas encore au niveau. Je pense que l’aspect apps est quand même relatif car on peut voir que l’offre est en train de devenir sérieuse et que même si il n’y aura jamais toutes les apps, celles que nous utilisons pour de vrai sont là. Il semble d’ailleurs qu’il y est une vrai dynamique, par exemple, l’application LeWeb10 est disponible.

Dernier point, la gestion des photos et de la musique sous Mac. Désolé j’ai pas de Windows mais j’ai lu que le logiciel Zune fonctionne bien. Sous Mac, il existe donc un soft qui va tout simplement taper dans les bases de données de iPhoto et de iTunes, du coup si vous utilisez ces 2 softs, la gestion est super simple, le soft faisant même la conversion des vidéos avant de les ajouter au mobile. J’avoue avoir été agréablement surpris là encore par Microsoft qui a vraiment joué la carte de facilitateur sans vraiment imposer quoi que se soit. Microsoft plus ouvert qu’Apple… Le monde change (ou pas d’ailleurs 🙂 )

Pour conclure : Windows Phone 7 sur HTC Mozart 7 est une vraie bonne expérience pour l’utilisateur, le design est vraiment agréable, le hardware est là, on éprouve pas de frustration. Mais bien sûr tout n’est pas parfait, WP7 souffre de sa jeunesse, dans le choix des apps mais aussi dans son fonctionnement, l’absence de copier/coller ou de multi-tâches est dur à comprendre, surtout quand on a pris ses habitudes sur TOUS les OS mobiles. Le système n’est pas non plus complètement fiable, il arrive que Marketplace plante ou pire le player Audio ce qui demande un reboot de l’appareil. Une grosse mise à jour est attendu pour janvier mais j’attendrais janvier pour en parler ;-).

En l’état, WP7 est donc ce que l’on attendait pas, un OS mobile jeune mais de qualité, une expérience utilisateur intéressante qui change un peu des autres OS et qui arrive à « déringuardiser » un OS mobile qui était vraiment à la peine. Si les dev’ d’apps suivent, que MS fait les mises à jour comme prévu et si le hardware est toujours du niveau de ce HTC Mozart 7 il va falloir compter sur WP7 dans la guerre des mobiles.

Plus de photos sur mon compte FlickR

Gagner un Palm Pré Plus [yes!cadeaux]

P1040068

HP a racheté Palm il y a quelques mois et du coup WebOS commence à  prendre de l’envergure avec sa version 2. Du coup, il fallait un nouvel emballage et Palm a lancé en exclu SFR, le Palm Pré 2.

Le Palm Pré 2 est donc plus puissant, plus rapide, fait tourner Flash, a un nouvel écran en verre, je publierai un test dès que possible 🙂

Donc pour fêter l’arrivée du Palm Pré 2, je vous propose de gagner, non pas 1 mais 2 Palm Pré Plus. Mon test, si vous avez un doute sur la qualité du produit.

La machine est SIMlockée SFR mais sur cette version, il est possible de faire « relativement » sauté ce petit problème.

Pour participer, on va faire original 😀 il faut laisser un commentaire ici, 1 seul par personne et le Dieu du Random prendra sa décision fin de semaine prochaine.

Bonne chance à  tous !

PS : je vous conseille de décocher la case pour ne pas recevoir les notifications de nouveaux commentaires

BlackBerry Torch : la nouvelle référence de RIM [test]

Cela fait donc 1 mois que j’utilise la nouvelle machine de RIM, prêtée par mes copains de Orange Business Service, je me dois donc de vous proposer un petit débrief.

Le Blackberry Torch est un slider offrant l’accès à un clavier complet proche de celui du Bold, à cela s’ajoute un écran tactile et un petit trackpad. Niveau design, le Torch est sobre et donne une sensation de robustesse, du coup il perd un peu de charme une fois en main, peut être quelques grammes en trop. Côté connectique, un bon point pour RIM qui ne propose que des prises standard.

Avant de parler de l’usage, un bon point aussi pour le logiciel de synchro des données qui est efficace et plus léger que iTunes. J’aurai aimé un système OTA comme chez Palm qui offre un grand confort, mais ça viendra peut être plus tard.

L’appareil est donc doté de BB OS 6 qui marque un évolution de l’interface vers une utilisation plus sympathique et plus souple que dans les versions antérieures. Certes on est bien sur le bureau mobile de RIM mais tout est plus clair, plus facile d’accès, le nouvel utilisateur n’aura plus d’anxiété à ouvrir un menu.

Une des fiertés de RIM sur ce Torch est l’intégration des réseaux sociaux. Il est en effet possible de suivre au sein d’une application tout ce qui se passe sur son compte Twitter et Facebook avec une vraie sensation de « push » des information, vous ne raterez plus un poke de votre vie 😀 . Beaucoup plus sympa à mon avis, l’intégration des messageries instantanées (Gtalk, AIM, BBM) est très bien réalisée et j’ai jamais croisé un mobile qui offre une aussi bonne expérience d’IM.

Le Blackberry Store est à l’image de tous les concurrents d’Apple, il dispose de toutes les applications phares, d’une grande proportions d’applis payantes mais l’offre n’est pas pléthorique. Cela dit, je pense que 90% des « besoins » sont couverts malgré tout.

RIM fait 2 choses très bien : un téléphone pour téléphoner et une messagerie nomade. Le partie téléphone que l’on oublie parfois quand on cause smartphone est vraiment à la hauteur, le mobile offre une qualité sonore indiscutable. Côté mail, avec un forfait adapté, le pushmail est un régal, oubliez les promesses de gmail avec l’iPhone, on joue pas dans la même catégorie. Orange Business Service a d’ailleurs un forfait « promos » pour le lancement du Torch

Je regrette par contre une certaine mollesse dans la gestion de l’iMap et un mail lu en ligne ou sur le mobile n’est pas toujours marqué comme tel sur les autres accès.

Côté navigation sur le web, le navigateur basé sur webkit fait un bon travail, on est pas encore à ressentir du plaisir à faire du web en mobilité mais l’évolution est importante, le navigateur n’a plus du tout un frein à la consommation de data et en l’absence de référence il remplit son office.

Au quotidien, l’appareil fait incontestablement le boulot, certes l’écran tactile est encore perfectible et laisse encore de l’avance à la concurrence, certes le mobile est un peu lourd et son store est encore léger, mais la batterie a une vraie durée de vie, les mails version BB sont un régal, le multi-tâches est beaucoup plus agréable et performant que sur iPhone et la qualité audio au téléphone est nickel.

Si vous êtes un utilisateur Blackberry vous pouvez foncer, si vous cherchez un smartphone solide vous serez pas déçu, si vous êtes un utilisateur d’iPhone, là par contre l’écran peut vous donner une impression désagréable.

Un bon smartphone et c’est sûr, le meilleur Blackberry.

LeWeb’10 : 8 et 9 décembre 2010 [official Blogger]

Tous les ans depuis quelques temps, à la fin de l’année, quelques jours avant le passage du père noël, l’Europe du web a un rendez vous : LeWeb.

La vente des billets est ouverte déjà depuis quelques temps mais comme vous le savez surement s’y prendre tôt offre 2 avantages, de payer sa place un peu moins cher et surtout d’être sûr d’en avoir une 😀

Comme je le disais dans mon intro, LeWeb est un évenement pour l’industrie de l’internet et c’est l’occasion de « sentir » l’évolution de cette industrie, de faire un peu de business, mais surtout de faire des rencontres ou de revoir ceux que l’on ne croise pas assez.

Ma première participation à LeWeb remonte à 2007 et je serai cette année pour la 3eme fois « Official Blogger » ce qui devrait me permettre de ramener un peu d’actu et surtout des interviews sympas. Alors Mea Culpa pour l’an dernier où le camescope qui m’avait accompagné à donner un résultat tellement médiocre que je n’ai rien publié. Je vais essayer d’être mieux préparé cette année, préparer le programme, les questions… enfin faire le boulot histoire que ceux d’entre vous qui ne viennent pas puisse avoir du contenu intéressant (et fun 😉 ).

Je sais que le prix des places est criticable mais il faut bien admettre que jusqu’à présent cela n’a pas été un frein à remplir l’event, cette année de nouveaux tarifs sont disponibles avec un accès étudiant et startup. Mais il faut bien garder en tête qu’il s’agit d’un salon professionnel même si on est dans le milieu du web qui est « un peu plus cool » que beaucoup de secteurs économiques.

Si vous hésitez, vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil au programme des conférences et surtout à la liste des speakers, il y a du beau monde

Certains d’entre vous ont ils déjà pris leurs billets ?