PlayStation VR : la réalité virtuelle bientôt dans nos salons [Sony]

Dans quelques jours avant de pouvoir devenir propriétaire d’un PlayStation VR, le casque de réalité virtuelle de la PS4. En effet, c’est le 13 octobre que vous pourrez débourser les 399€ pour goûter à la VR by Sony.

Sony a eu la bonne idée d’organiser un tour de France pour faire tester le casque et j’ai profité de l’adresse parisienne pour tester le casque et quelques démo.

D’abord le casque. Il est franchement très réussi, confortable, très léger et très semble à régler. En quelques secondes, on prend le truc et je n’ai pas eu comme avec l’Oculus ou le Vive le sentiment de mettre un équipement complexe. Idem, pour le calibrage, cela prend quelques secondes c’est vraiment cool.

J’ai pu passer environ 1h30 à tester des jeux et à aucun moment je n’ai éprouvé des problèmes de confort, faudra voir en le gardant vraiment longtemps dans un même jeu mais Sony a bien maitrisé le sujet du confort.
Le soir des tests j’ai pu jouer avec une manette, les PSMoove, le PS VR Controller et un siège et un volant, on était dans de bonnes conditions.

Mon premier test a été Drive Club VR, bien installé avec le volant, j’ai eu un sentiment mitigé. D’un côté des graphismes qui n’étaient pas vraiment next gen et de l’autre un sentiment d’immersion un peu dingue. La VR est vraiment adapté aux jeux de voiture, c’est clair, tourner la tête de manière naturelle pour anticiper un virage, regarder dans le retro, bref, convainquant.
J’ai pu faire 3 tours, sur un circuit en ville.

J’ai ensuite essayé Rush of blood, la démo dure une grosse dizaine de minutes et pose bien le concept. Un shooter sur rail ultra gore avec jump scare régulier. Là encore, si j’ai trouvé les graphismes juste correct, l’ambiance en mode VR est bluffante, la lumière qui s’éteint un bruit de pas dans l’oreille gauche, retour de la lumière, 2 zombies, et l’occasion de décharger les 2 flingues en 4 secondes.
A réserver aux fans de film d’horreur mais ça me semble valider le concept du shooter sur rail en mode ça défoule et c’est quand même amusant, par contre va falloir être malin pour garder l’intérêt sur le long terme.

playstation_aim_controller-660x330

Troisième jeu pour moi, FarPoint. Alors là, clairement LA démo qui fait le job. Avec le PS VR controller dans les mains, ce FPS qui plonge le joueur dans Starship Trooper est vraiment cool. C’est vraiment le jeu / style de jeu que j’ai envie d’explorer. Le combo accessoire/VR fonctionne à merveille et quel plaisir de dégommer ces espèces de bestioles.

Enfin, j’ai testé Eve Walkyrie, sensationnel, oui, un max de sensation, vraiment la VR et les vaisseaux spatiaux ça cartonne, après la démo était trop courte pour que puisse bien prendre en main le jeu. Il y a quelque chose de l’ordre du fantasme à se retrouver dans l’espace en VR.

Je pense que je suis comme tout le monde face à ce PlayStation VR, je trouve vraiment que Sony a fait un super job, confortable, facile à mettre en oeuvre, relativement accessible face aux Oculus/Vive, c’est vraiment un très bel outil pour démocratiser la VR.
Reste que du côté des jeux, il manque peut être encore LE jeu qui va donner envie de sauter le pas et « valider » l’achat.
En parlant de jeu, la liste est dispo sur le blog de Playstation : https://blog.fr.playstation.com/2016/10/05/voici-la-liste-des-jeux-de-lancement-playstation-vr/

Perso, j’ai très envie de rejouer à FarPoint 🙂
Reste à regarder les tests de ceux qui vont pouvoir le tester en mode « gamer » et pas en mode « testeur » pour se faire une idée.

Je n’ai pas encore décidé mais ça pourrait bien être sur ma liste au père noël cette année !

Playstation VR : la réalité virtuelle grand public en octobre ? [anotherworld]

Cela a été officiellement annoncé cette semaine et repris par toute la planète mais je ne pouvais rater de relayer cette information : le casque de réalité virtuelle de Sony arrive en France au mois d’octobre 2016.

A la différence de la concurrence il n’y aura d’essai ou de beta, ici Sony devrait proposer un produit fini dans un pack complet offrant facilement l’accès aux jeux immersifs. Le prix est fixé à 399€ auquel il faut quand même ajouter le PS Move si vous n’en disposez pas soit 130€ de plus à ajouter au prix de la console et des jeux. La VR se démocratise mais reste encore un sport d’amateurs.

Le casque arrivera avec une unité à côté offrant quelques améliorations matérielles uniquement pour la VR permettant notamment d’afficher le contenu de l’expérience virtuelle sur la TV sans prendre de ressources à la console.

Au rayon des bonus, en plus des jeux VR, il sera possible de jouer sur un écran virtuel de 2,50 et de regarder des vidéos 360 via un player intégré. Reste à voir la qualité de chacune des expériences pour savoir si nos téléviseurs peuvent finir à la cave.

Personnellement je suis super chaud pour la VR, reste à voir si je suis prêt pour investir rapidement, ça c’est une autre histoire, mais j’imagine que le père noël de 2016 pourrait faire la blague.

Et maintenant quelques images officielles:

HTC Vive : la concurrence arrive

Cette semaine a lieu le Mobile World Congress (MWC) un des événements majeurs dans les marques de téléphonie et le salon devient de plus en plus un lieu pour présenter les nouveautés et faire des annonces consécutives au CES.

Une des premières chouettes annonces en dehors de l’actu mobile c’est le prix et la dispo du très très prometteur casque de réalité virtuelle de HTC que j’avais testé il y a quelques mois.

Concrètement, les pré-commandes seront ouvertes le 29 février, les livraisons arriveront vers avril et le prix est de 799$ ce qui est comme pour l’Oculus Rift un prix assez élevé pour tenir à l’écart les curieux mais pour laisser entreprises et amateurs de nouveautés.

A noter qu’une compatibilité avec iOS et Android a été annoncé afin de pouvoir émettre et recevoir des appels pendant nos ballades virtuelles.

impacto : des sensations dans la réalité virtuelle [Matrix]

La réalité virtuelle est bine partie pour transformer notre monde de manière significative mais pour cela de nombreux progrès doivent être fait.
Si le premier est la perception de soi dans un espace virtuel, le second est de retranscrire les sensations. Les chercheurs de l’institut Hasso Plattner en Allemagne se sont amusés à mixer l’électrostimulation et la VR pour créer des sensations. (oui comme mes séances de sport).

L’objectif est de « sentir » un coup de poing dans les gants quand on simule un combat de boxe ou celui de la balle sur la batte de baseball.

Impressionnant et à l’état de recherche, la question sur ce que nous réserve l’avenir est ouverte.

Capture d’écran 2015-12-14 à 09.24.07

Second Life : tout va bien, merci [VirtualReality]

Les plus anciens lecteurs le savent, une partie de ma carrière professionnelle m’a fait passer du temps dans et avec Second Life, oui, oui, je parle bien du monde virtuel qui a connu quelques mois de hype en 2008.

Et bien Ebbe Altberg le CEO de Linden Lab, créateur de Second Life était de passage à Dublin pour le Web Summit et il a annoncé que le service se porte bien.

Le service est fréquenté par 900 000 personnes chaque mois (1,1 millions à l’époque du succès médiatique) et l’année dernière c’est 60 millions de dollars qui ont été échangé dans l’univers virtuel.

Capture d’écran 2015-11-08 à 23.18.24

Ebbe a aussi évoqué une créatrice de mode virtuelle qui a vendu 300 000 robes au prix de 4$ pièce au cours de l’année.

Enfin, le chiffre qui tue, il a évoqué un PIB pour SL de l’ordre de 500 millions de dollars, plus que le Tonga (mais reste celui d’un pays super pauvre mais quand même).

Enfin il a évoqué le projet Sansar, un « wordpress pour la réalité virtuelle » qui devrait permettre de créer des univers virtuels facilement mais vivre en dehors de SL.

Une des raisons pour moi d’évoquer ici la santé du service c’est qu’il devrait bénéficier de la démocratisation de la réalité virtuelle. Second Life est compatible avec l’Oculus Rift et trouve dans ces nouveaux appareils un nouveau souffle, quoi de plus naturel pour un univers virtuel de bénéficier d’accessoires facilitant l’immersion.

Gardons un oeil, plus ou moins bienveillant sur Linden Lab mais n’oublions la grande expérience de l’entreprise sur ces sujets ni sa bonne santé financière qui peut en faire rapidement un acteur important.

via The Next Web