Algolia lève 18 millions pour accélérer la recherche en ligne [madeinFrance]

Algolia lève 18 millions pour accélérer la recherche en ligne [madeinFrance]

Pour beaucoup d'observateurs Algolia pourrait devenir le prochain succès made in France. Il faut dire que cette nouvelle levée de 18 millions de dollars et le déménagement d'une partie des équipes à San Francisco est un signe du succès grandissant du service.

Algolia est un service qui propose d'améliorer les moteurs de recherche des sites internet et service en ligne. Algolia repose sur une API qui va se connecter à une application en ligne, naviguer et indexer de manière ultra pertinente tous les contenus et offrir au visiteur une vraie bonne expérience de recherche.

De plus en plus de société ont fait le choix d'Algolia parce que la recherche est un vrai sujet d'experts et d'ingénieurs, il y a qu'à voir comment le résultat est médiocre dans la plupart des cas.

Je vous invite à tester sur leur site ou sur YCombinator l'effet est garanti.

Une belle entreprise avec de la bonne matière grise et un service au top, une belle aventure comme on ne peut que les aimer quand on s'intéresse au web et à ses nouvelles économies.

Allgoob : derrière les résultats, des algos et des hommes [LeWeb11]

On continue dans la série des interviews que j’ai fait lors de LeWeb, vous pouvez retrouver les interviews déjà publié via le tag LeWeb11 et les prochaines en vous abonnant ici ou sur ma chaine YouTube. Rappel : les vidéos font toutes moins de 2 (DEUX) minutes Allgoob est une entreprise française qui a développé des outils de recherche sémantiques complexes. Pour les confronter au public ils les utilisent pour 3 sites, Jobijoba.com site de recherche d’emplois (qui vient de passer à une nouvelle version), Wipikit, annonces immo et Cargantua pour les annonces autos.

Presentation de l’entreprise par François, co-fondateur de Allgoob

Site : http://www.allgoob.com/

CloudFlare : CDN Gratuit et performant [test]

Il y a maintenant quelques mois Tapahont a eu besoin d’un nouveau serveur, plus rapide et plus solide afin d’essayer de vous garantir un minimum de confort.

Malheureusement (en fait non, mais un peu) l’optimisation des performances a eu des conséquences positive sur la consultation du blog et du coup il commençait à avoir (à nouveau) du mal, notamment un certain Apache qui semble ne pas aimer quand il y a trop de connexions simultanées.

Après investigation 2 solutions se proposaient : – Prendre un plus gros serveur avec surtout plus de RAM – Faire un travail d’optimisation du blog

Dans le premier cas, c’est surtout une histoire d’argent et dans le second une histoire de compétence. Je me suis donc mis en recherche d’une autre solution. J’ai retrouvé un article de l’ami Korben sur CloudFlare et je me suis lancé.

Cloudflare est d’abord un CDN pour simplifier le service fait une copie du blog/site sur ses serveurs au 4 coins du monde et quand un internaute cherche à y acceder il va chercher cette version « cache » sur le serveur le plus proche de lui.

Les avantages sont évident, rapidité, disponibilité et donc confort pour le lecteur. Une fois mis en place CLoudFlare donne la possibilité à tout le monde d’avoir un service autrefois réservé aux très gros.

Comme vous l’avez vu dans le titre CloudFlare est gratuit dans sa version de base et offre beaucoup d’options payantes qui sont réservées à des sites avec un certain niveau d’exigence.

Il est à noter que CLoudFlare n’agit qu’au niveau des DNS soit du nom de domaine du coup il n’est efficace que pour les utilisateurs qui viennent sur votre site via celui, je pense de toute façon que rares sont ceux qui utilisent les IP pour se connecter même si cela pourrait peut être changer dans le futur.

Comme je l’indiquais, la mise en oeuvre consiste à la modification des DNS du côté du service qui gère votre nom de domaine. Pour faire simple cela donne Tapahont.info -> CloudFlare -> Fournisseur de NDD. Il faut quelques heures pour que tout soit opérationnel et en fonction de la taille du site quelques heures à quelques semaines pour que cela fonctionne à 100%. Dans le cas de Tapahont, ses 3 500 billets il aura fallu bien 2/3 semaines pour que CLoudFlare soit complètement opérationnel. Le résultat est simple je suis passé dans les mauvais jours à 3/4 chutes d’Apache à 1 par semaine.

CloudFlare offre aussi des options comme le filtrage d’IP, le site utilise une blacklist mais il est possible d’en ajouter manuellement. Il est bien sûr possible aussi de créer sa whitelist. CloudFlare supporte aussi des « apps » qui le rend plus performant avec certains services. Pour Tapahont j’utilise le plugin WordPress et une app Google Analytics pour comptabiliser le trafic aussi sur le CDN.

Cela fait 1 mois 1/2 que j’utilise le service gratuit et je trouve le gain et le confort indéniable. Un beau service bien pratique.

Google Caffeine : le web va peut être changer un peu [aChanceForUS]

C’est la news qui est en train de secouer le petit monde du web. Google continue de changer.

Après l’arrivée de Panda cet été en France (au printemps aux US) qui a fait un peu de ménage dans les « fermes à contenus » et qui a essayé de pousser ceux qui cherchent à être trouver plus qu’à rendre service vers la porte.

Une nouvelle étape va être franchi avec Caffeine. Caffeine est en test/indexation depuis 1 an et a pour objectif d’indexer plus vite et de faire la part belle aux dernières news mais aussi aux contenus récents. C’est pas la mort de la longue traine mais une vraie remise en question pour beaucoup de sites web uniquement valable par leur capacité à squatter les premiers résultats depuis des années. Et ça, moi j’aime 🙂

Caffeine n’a pas encore débarqué mais Google annonce que 35% des résultats vont être modifiés (contre 12% avec Panda).

Concrètement ça va jouer au moins au début sur 3 domaines :

Les buzz et événements récents Les événements récurrents : élections, conférences… Les sujets qui évoluent rapidement : informations sur un problème d’informatique, de voiture, un test de matos…

Google devait évoluer, offrir une expérience plus agréable et surtout enlever tous ces résultats obsolètes qui dégradent réellement la recherche. Les choses sont en train de se mettre en place. J’ai rien contre le metier de SEO, ni contre ceux qui font du business grâce au référencement. Mais en tant qu’utilisateur et rêveur je préfère des résultats qui ont moins de 10 jours tout le temps et préfère chercher les infos plus anciennes.

Vivement que ça arrive en France ! Et pour fêter ça « do a barrel roll« 

+1 de Google : le « like » est ton ami [wearetheworld]

Yes ! Un gros buzz aujourd’hui 🙂

Et il nous vient tout droit de chez nos petits copains de chez Google. Bon, comme j’imagine que vous commencez à en avoir déjà assez d’entendre parler de ce +1 de Google on va faire super simple.

L’idée super impressionnante de Google est de proposer aux utilisateurs de cliquer sur un bouton +1 pour recommander un résultat de recherche. En passant, tout le monde parle du « like » de Facebook mais le +1 ça fait quand même 15 ans (au moins) que tout le monde l’utilise sur le web pour indiquer qu’il est d’accord avec son camarade qui s’est exprimé avant.

Je ne suis pas expert en SEO mais je suppose que dans le futur cela pourrait avoir un impact sur les recherches. Mais il y a quand même une petite chose de notable avant de penser SEO : pour l’utiliser il faut être connecter à son compte Google.

Si cela peut s’expliquer dans un objectif d’éviter une nouvelle forme de Spam (qui arrivera quand même), l’idée est d’offrir SA reco, un peu comme sur Facebook, très vite, vous allez pouvoir voir « Richard Malterre +1 Tapahont – best blog ever) et là, on penche du côté de l’identité numérique. Google ajoute d’ailleurs une petite chips, les +1 seront affichés sur votre page Google Profile, donc il faudra faire doublement attention avec cette histoire, et ne pas +1 dans tous les sens.

Tout le monde a pas accès à Google +1 pour l’instant, pour l’activer il faut l’activer dans le lab ici.

Google avec le +1 cherche donc à combiner 2 choses, d’un côté l’amélioration de son algo de recherche, quelques données en plus ne pouvant pas faire de mal et de l’autre côté une petite tentative pour venir faire un peu de « Social Network » en apportant de la valeur à la page Google Profile.

Bon maintenant, il n’y a plus qu’à attendre de voir arriver le plugin +1 pour wordpress et de voir tous les sociaux-cyber-mendiants du clic (dont il m’arrive de faire partie, hein) demander des +1 (il arrive)

Et pour finir la vidéo de prez, parce que comme souvent, elle est sympa (et en anglais)