Devolo GIGAGATE : le wifi performant et simple [test]

nota : impossible de tenir un rythme régulier, désolé 🙂

Aujourd’hui, je vais me preter à un exercice que je n’ai pas fait depuis longtemps, celui du test de matériel.
En effet, cela fait très longtemps qu’un fabriquant ne m’avait pas proposé un vrai test, dans le temps et sans contrainte.. En effet me faire un avis d’un produit en 10 mins dans une pièce avec un RP c’est pas possible, du moins pas sur un produit comme ce GIGAGATE.

Alors d’abord, il faut savoir que je suis un utilisateur de produits Devolo depuis longtemps, entre la marque et moi et j’ai pu tester l’évolution de la gamme Courant porteur en ligne (CPL).

Mais aujourd’hui, c’est un produit qui marque une nouvelle stratégie de la marque dont je vais vous parler : le Gigagate.
En effet, depuis 1 an, Devolo est en train de se positionner comme un acteur de la domotique avec les produits de la gamme Home Control où l’on trouve caméra IP, thermostats connectés, prises pilotables et le point commun de tous ces appareils c’est qu’ils sont consommateurs de « Wifi ».

Je fais volontairement usages des guillemets parce que ce que cherche à résoudre le Devolo GigaGate c’est bien sûr de faciliter la vie de ses consommateurs avec un produit capable de gérer simplement toutes les problématiques techniques.

Concrètement, dans la boite, on trouve 2 boitiers laqués noir, plutôt discret.
Le 1er est la base, elle va se connecter directement en RJ45 à la box internet, rien à faire donc que de brancher l’alimentation et le cable réseau pour la mettre en service.
Le second boitier, lui propose le même design sauf qu’à l’arrière on retrouve 4 port Ethernet et 1 port gigabyte.

Les 2 boitiers sont jumelés en usine, de fait il n’y a rien à faire qu’à attendre quelques minutes pour que le dispositif soit opérationnel. Détail intéressant, Devolo a ajouté aux quatres antennes un logiciel qui va optimiser le flux entre les deux (sur la bande des 5 ghz) et clairement le débit monte au bout de quelques heures une fois bien calibrés.

A noté que le Gigagate offre la possibilité d’apporter une connexion où l’on veut dans son domicile mais c’est aussi un vrai routeur Wifi.

J’ai effectué des tests est j’obtiens des résultats meilleurs qu’avec le Wifi de ma livebox, les débits exacts sont bien sûr rapport à votre connexion mais chez moi, je passe de 180 mbps à 230 mbps.
ifi pour tout le reste.
Du coup, je l’ai même couplé avec mon CPL pour descendre au -1 mon NAS, ça me permet de faire des backups rapides (surtout de la photo, donc plutôt des transferts de 2 Go)

Pour 230€, le Gigagate est un bon moyen de très simplement relier votre box internet à votre zone TV/Console/bureau… Devolo propose aussi des satelites supplémentaires pour élargir la couverture pour ceux qui auraient la chance de vivre dans de grandes maisons où notamment il peut y avoir des histoires avec les étages, toujours pénibles à couvrir en wifi.

Enfin si comme moi, Netflix et Apple Music sont devenus des piliers incontournables de la vie à la maison vous savez qu’un bon wifi c’est la différence entre la vie moderne pénible ou agréable.

Si vous avez des questions, les commentaires sont ouverts.
Le site : http://www.devolo.fr/produits/devolo-gigagate-starter-kit/

Google et le hardware [Pixels]

C’est cette semaine qu’à eu lieu The Keynote chez Google, une soirée d’annonce qui a clairement pour vocation à se rapprocher de ce que fait Apple pour mettre en scène la sortie de ses produits.

En effet, le point central pour moi de cette soirée, c’est que Google a enfin décidé d’assumer pleinement sa stratégie « d’applification », on le fait pour les géants du logiciel (Microsoft en tête) les expériences dans le domaine du hardware a toujours été difficile. Google a d’ailleurs pas mal hésité, la gamme des mobiles Nexus était Google + un constructeur de manière affichée, c’est plus le cas aujourd’hui malgré l’énorme implication de HTC dans la fabrication des nouveaux smartphone.

Lors de la conférence, Google a surtout annoncé 2 mobiles haut de gamme les Pixel et Pixel XL. Comme je le disais en introduction, les mobiles sont signés Google, pas Android ou Nexus mais bien du G de la marque. Elle assume ses mobiles à quand même 650$ en prix d’entrée. Passage obligatoire, Google indique que son mobile dispose du meilleur appareil photo…

Autre argument, l’intégration du remplaçant de Google Now, Assistant qui est l’IA maison et qui positionne encore un peu plus Google dans sa quête intiale trouver les réponses à nos questions et en sponsoriser quelques unes.

Dernière nouveauté avec les Pixels, ils sont les premiers compatibles avec DayDream le casque de réalité virtuelle maison qui vient en face du Sansung Gear. (j’avoue, j’ai pas d’avis sur ce produit).

On retrouve Assistant, dans Google Home l’IA pour la maison, adverse frontal de Amazon Echo, qui positionne Google au milieu de nos vies en plus de nos poches et de nos ordinateurs. Pour 130$, il sera possible de contrôler son chauffage, sa lumière, sa musique, ses… Bon, c’est encore un peu tôt pour être un must have mais c’est le début d’une vraie révolution dans nos maisons.

D’ailleurs la mise à disposition de Google Wifi est la garantie que Home fonctionnera 🙂 Wifi est une borne Wifi qui peut facilement s’associer avec d’autres pour créer un réseau wifi sans coupure dans sa maison. C’est pas l’annonce la plus folle mais c’est celle qui répond le plus à un besoin et une frustration chez les utilisateurs. Wifi coute 129$ mais il existe un pack de 3 pour 299$, faut assumer vos m2 les gars !

Dernier produit, le nouveau ChromeCast, la clé HDMI est disponible en 4K avec un prix 4K aussi de 80$.

La nouvelle position de Google est claire et semble pertinente, les clients veulent des solutions intégrées et une complémentarité software/hardware. Google est très légitime sur cette offre de valeur. Il y a quand même 2 stratégies en parallèle, d’un côté les mobiles et la VR qui sont là pour conquérir un marché bien sûr mais aussi pour être des références dans le monde Android, un repère pour le public et un marqueur pour les autres fabricants sur ce que doit être un mobile Android à 700$. De l’autre côté, l’objectif de rentrer dans nos maisons pour coller au maximum à notre quotidien, pour que notre vieux réflexe d’interroger Google.fr se généralise. 

Comme d’habitude, la suite, c’est le public et les ventes qui vont être le juge du choix de la stratégie. Et comme d’habitude, à voir la stratégie com/marketing de Google sur ces sujets.

Les urls :

Pixel : https://madeby.google.com/phone/

DayDream : https://vr.google.com/daydream/headset/

Home : https://madeby.google.com/home/

Wifi : https://madeby.google.com/wifi/

ChromeCast : https://www.google.com/chromecast/tv/ultra/

Bold : la serrure connectée [maisonConnectée]

On en parle régulièrement mais pour l’instant les serrures connectées étaient soit pour les professionnels donc cher, soit très grand public donc pas rassurantes voire pas adaptées à nos maisons françaises.
Bolt pourrait être la 1er à proposer l’équilibre prix/performance/compatibilité que nous attendons tous pour nous débarrasser des clés inventés il y a des centaines d’années :).

Au fond j’ai rien contre les clés mais pour les visiteurs,genre la babysitter, la nounou, les parents qui passent, les vrais amis qui donnent à manger au chat ça serait quand même mieux de filer un accès via un smartphone.

5e69a6caf88b12bd5d64a89db831bccf_original

Bolt qui promet d’arriver à 200€ avec un montage très rapide, respecterait toutes les normes de sécurité en terme de serrure mais aussi d’électronique embarqué, le progrès quoi.
Enfin, seul truc à garder en tête, l’énergie, faudra pas rater le moment de changer les piles, parce que pas d’énergie, pas de porte 😀

Il reste par contre que 12 jours pour atteindre l’objectif, ce qui démontre aussi notre peur de changer nos habitudes quand on parle de la porte de nos foyers.