Aibo : le retour du chien robot de Sony [Compagnon]

Quand je pense que je ne l’ai pas vu jusqu’à aujourd’hui…

Aibo est apparu pour la 1ere fois en 1999, à l’époque c’était LE robot qui créait la polémique et lançait les réflexions sur les rapports homme/machine, la place des robots dans notre vie et leur valeur en tant que compagnon. La production a été arrêté en 2006 après l’échec commercial.

Ce retour en 2018 marque aussi la volonté de Sony de rejoindre la course dans le domaine du robot compagnon. Dans ce domaine, l’un des plus célèbre est Buddy notre petit robot français. (site).

Le nouveau Aibo est vendu 2500$ environ et se positionne dans le haut de gamme des robots pour la maison dont le prix moyen est plutôt 800$. Sony promet que chaque Aibo développera sa propre personnalité et sera donc unique.
En terme de fonctionnalité, là on est dans le 100% made in Japan. Le robot ne fait rien sauf être un chien robot. Pas de domotique, pas de connexions, pas de… Rien.

Pas contre il est mignon, non ?

Le site : https://aibo.sony.jp/en/

PlayStation VR : la réalité virtuelle bientôt dans nos salons [Sony]

Dans quelques jours avant de pouvoir devenir propriétaire d’un PlayStation VR, le casque de réalité virtuelle de la PS4. En effet, c’est le 13 octobre que vous pourrez débourser les 399€ pour goûter à la VR by Sony.

Sony a eu la bonne idée d’organiser un tour de France pour faire tester le casque et j’ai profité de l’adresse parisienne pour tester le casque et quelques démo.

D’abord le casque. Il est franchement très réussi, confortable, très léger et très semble à régler. En quelques secondes, on prend le truc et je n’ai pas eu comme avec l’Oculus ou le Vive le sentiment de mettre un équipement complexe. Idem, pour le calibrage, cela prend quelques secondes c’est vraiment cool.

J’ai pu passer environ 1h30 à tester des jeux et à aucun moment je n’ai éprouvé des problèmes de confort, faudra voir en le gardant vraiment longtemps dans un même jeu mais Sony a bien maitrisé le sujet du confort.
Le soir des tests j’ai pu jouer avec une manette, les PSMoove, le PS VR Controller et un siège et un volant, on était dans de bonnes conditions.

Mon premier test a été Drive Club VR, bien installé avec le volant, j’ai eu un sentiment mitigé. D’un côté des graphismes qui n’étaient pas vraiment next gen et de l’autre un sentiment d’immersion un peu dingue. La VR est vraiment adapté aux jeux de voiture, c’est clair, tourner la tête de manière naturelle pour anticiper un virage, regarder dans le retro, bref, convainquant.
J’ai pu faire 3 tours, sur un circuit en ville.

J’ai ensuite essayé Rush of blood, la démo dure une grosse dizaine de minutes et pose bien le concept. Un shooter sur rail ultra gore avec jump scare régulier. Là encore, si j’ai trouvé les graphismes juste correct, l’ambiance en mode VR est bluffante, la lumière qui s’éteint un bruit de pas dans l’oreille gauche, retour de la lumière, 2 zombies, et l’occasion de décharger les 2 flingues en 4 secondes.
A réserver aux fans de film d’horreur mais ça me semble valider le concept du shooter sur rail en mode ça défoule et c’est quand même amusant, par contre va falloir être malin pour garder l’intérêt sur le long terme.

playstation_aim_controller-660x330

Troisième jeu pour moi, FarPoint. Alors là, clairement LA démo qui fait le job. Avec le PS VR controller dans les mains, ce FPS qui plonge le joueur dans Starship Trooper est vraiment cool. C’est vraiment le jeu / style de jeu que j’ai envie d’explorer. Le combo accessoire/VR fonctionne à merveille et quel plaisir de dégommer ces espèces de bestioles.

Enfin, j’ai testé Eve Walkyrie, sensationnel, oui, un max de sensation, vraiment la VR et les vaisseaux spatiaux ça cartonne, après la démo était trop courte pour que puisse bien prendre en main le jeu. Il y a quelque chose de l’ordre du fantasme à se retrouver dans l’espace en VR.

Je pense que je suis comme tout le monde face à ce PlayStation VR, je trouve vraiment que Sony a fait un super job, confortable, facile à mettre en oeuvre, relativement accessible face aux Oculus/Vive, c’est vraiment un très bel outil pour démocratiser la VR.
Reste que du côté des jeux, il manque peut être encore LE jeu qui va donner envie de sauter le pas et « valider » l’achat.
En parlant de jeu, la liste est dispo sur le blog de Playstation : https://blog.fr.playstation.com/2016/10/05/voici-la-liste-des-jeux-de-lancement-playstation-vr/

Perso, j’ai très envie de rejouer à FarPoint 🙂
Reste à regarder les tests de ceux qui vont pouvoir le tester en mode « gamer » et pas en mode « testeur » pour se faire une idée.

Je n’ai pas encore décidé mais ça pourrait bien être sur ma liste au père noël cette année !

Playstation VR : Sony est prêt [morpheus]

Voilà, c’est parti pour de vrai, Sony commercialise le 13 ocotbre son casque de réalité virtuelle sous le nom Playstation VR.

Le casque va coûter la modique somme de 399€ permettre aux joueurs aventureux et peut être un peu moins utilisateurs de PC de découvrir les plaisirs de la réalité virtuelle. J’ai eu la chance de tester l’Oculus et le HTC Vive mais pas encore le modèle de Sony, j’avoue être plutôt curieux et en même temps hésitant, suis je prêt pour avoir ça à la maison ? 😀

Pour aider les joueurs dans mon cas, Sony lance un tour de France pour venir tester un bon paquet de jeux, attention, copier/coller du communiqué de presse (mais bon il est clair alors…)

Les expériences PlayStation VR seront gratuites et accessibles sur rendez-vous à tous les joueurs de plus de 12 ans via le site www.trypsvr.com. Début des inscriptions pour Paris dès le 12 septembre.

Le PlayStation VR Experience permettra de découvrir une grande partie des jeux disponibles du lancement et de la fin de l’année, dont :
– RIGS, de London Studio

– PlayStation VR Worlds, de London Studio

– Playroom VR, de Japan Studio

– Farpoint, de London Studio

– Until Dawn: Rush of Blood, de Supermassive Games

– Battlezone, de Rebellion

– Driveclub VR, de London Studio

– Batman Arkham VR, de Warner Bros

– Resident Evil 7 VR, de Capcom

– Rise of the Tomb Raider : 20ème anniversaire, de Crystal Dynamics

– Bound, de Plastic et Santa Monica Studio

– The Walk, de Sony Pictures

– EVE : Valkyrie, de CCP

– Robinson : The Journey, de Crytek

– Headmaster, de Frame Interactive

– Eagle Flight, d’Ubisoft

– Moto Racer 4, de Microids

Dates d’ouverture des PlayStation Experience :

PlayStation Experience Paris du 21 septembre au 15 octobre – 6 rue des des archives 75003 Paris
PlayStation Experience Lyon du 26 octobre au 5 novembre – Place des Terreaux 69001 Lyon
PlayStation Experience Bordeaux du 6 au 16 novembre – 31 rue Sainte Colombe 33000 Bordeaux
PlayStation Experience Lille du 7 au 17 décembre – entre la Basse et rue de la Monnaie

La rentrée en jeux vidéo [ps+]

Alors que hier c’était la rentrée pour les scolaires, aujourd’hui les éditeurs de jeux vidéo ont décidé d’anticiper les soirée studieuses et les week ends.

Aujourd’hui, un titre très très attendu arrive dans les bacs physiques et virtuels : Metal Gear Solid V.

Bien sûr, je n’ai pas eu le temps, ni l’occasion de passer 15 secondes sur le jeu mais la presse en ligne semble être d’accord, il s’agit de 50 heures de vrais plaisir pour les amateurs et d’une réalisation qui devrait combler les fans de la série. Détail qui devrait me faire craquer un de ces jours, le jeu respecterait l’intelligence du joueur et c’est assez rare dans les AAA.

Le trailer, parce qu’il y a pas de raisons :


Autre sortie du jour, une exclu PS4 qui arrive de chez Ubisoft, gratuit pour les membres du PS+ : Grow Home.
Il s’agit d’un jeu d’exploration étonnant que je vais essayer de tester dès que possible parce que je suis super curieux du résultat.

Dernier coup de coeur du jour pour Xeodrifter un metroidvania en pixels art qui a l’air de procurer quelques heures de grands plaisir qui arrive sur PS4 et PSVita. Gratuit pour les membres du PS+, je vais essayer de le commencer ce soir.

Voilà pour une courte sélection des jeux d’aujourd’hui, sachant que dans ma ToDo y a bien sûr Batman Arkham à faire et peut être Until Dawn

BloodBorne : du sang sur la manette [handsOn]

BloodBorne : du sang sur la manette [handsOn]

Voilà, j'ai passé du temps sur Bloodborne et je pense que le plus simple est de faire un "hands on" parce que j'ignore si un jour j'arriverai à la fin des 40 heures que dure la campagne solo pour en faire un test.

Parce que oui, moi aussi je trouve ce jeu difficile.

En résumé pour ceux qui suivent pas l'actu, BloodBorne vient de sortir en exclu sur PS4, il est développé par FromSoftware un studio japonais créé en 1986 et connu pour la série des "Souls" qui ont la particularité d'être glauques et durs.

Cool, hein ?

Côté gameplay, on a affaire à une vue à la 3ème personne et il faut trucider des monstres à coup d'armes blanches et avec quelques balles en argent le cas échéant. Sur tous les sites de jeux vidéo, les mecs expliquent que le jeu est pleins de subtilité et que les combos et les enchainement sont variés et que chaque arme dispose de ses qualités et défauts propres.

Dans Bloodborne il est aussi question de gagner des niveaux pour améliorer ses compétences et de collecter de "l'argent" local pour acheter des armes et les customiser.

Du coup, fort de ces concepts, je me suis lancé. Et bien, franchement j'ai eu l'impression de jouer à un vieux Tomb Raider au départ. C'est lent, rigide et difficile de manière absurde.

Par exemple le 1er ennemi que l'on croise peut vous tuer en 2 coups et 15 secondes.

Et là, c'est le drame. Mais pas celui du gameplay, celui de la technique, il faut attendre au moins 20 secondes pour pouvoir essayer à nouveau. Oui, c'est le respawn le plus long de l'histoire du jeu vidéo solo moderne.

Au bout de quelques temps, j'ai commencé à piger un peu les mécaniques du jeu et là cela devient un peu plus amusant, surtout que notre avatar gagne en puissance et donc c'est du plaisir supplémentaire de découper les morts vivants sur se ballade dans ce Londres post apocalyptique victorien.

Le jeu est assez joli – bon après TheOrder ça pique un peu – et l'ensemble est fluide, la camera est souvent aux fraises mais on peut presque considérer que c'est un élément du gameplay avec de l'habitude.

En conclusion, j'aurai bien du mal à conseiller Bloodborne aux non initiés, le jeu ne propose aucun tuto pour apprendre les bases du jeu, la mort propose un chargement insupportable qui combiné avec l'apprentissage est vraiment un challenge pour les nerfs.

Par contre ceux qui arrivent à passer les premières difficultés semblent prendre du plaisir, je veux dire en jouant et pas seulement en regardant de haut les Autres, ceux qui souffrent.

ps : je vais tester le mode en ligne soon et m'accrocher, je reviendrai peut être dans un nouvel article pour clamer mon skill – mais ne crions pas victoire avant que l'ours.

BloodBorne : du sang sur la manette [handsOn]