SteelSeries Sentry : mesurer la performance visuelle [dontblink]

SteelSeries Sentry : mesurer la performance visuelle [dontblink]

SteelSeries est un des acteurs majeurs dans le domaine des accessoires pour joueurs, très connu pour ses souris le constructeur américain a aussi présenté la 1er manette sans fils pour iOS 7 il y a quelques mois. (mon test).

Pour fêter l'E3, la société a révélé un nouveau produit conçu avec Tobii (dont je vous avais parlé ici), le Sentry.

L'idée de la Sentry est d'utiliser l'expertise de Tobii dans le domaine de l'Eye Tracking pour aider les joueurs à améliorer leurs performances. Bon quand je parle de joueurs pour l'instant c'est plutôt les ProGamers qui son intéressés.

La Sentry mesure où le joueur regarde en temps réel et dessine en temps réel un carte des points chauds et chronomètre tous les déplacements de yeux. Les informations enregistrées sont alors combinées avec les données qui viennent du jeu pour établir la qualité de la performance.
Actuellement SteelSeries n'a pas annoncé de commercialisation ni de prix mais une phase de test et surtout d'optimisation des algorithmes qui seront basées sur le comportement des meilleurs joueurs du monde.

Concrètement, pour 99,91% des lecteurs de ce blog, la Sentry n'a pas d'intérêt MAIS si le dispositif arrive avec une API et un prix un peu aggressif je n'ai aucun doute que le potentiel de l'appareil pourrait être multiplié.

La technologie de Eye Tracking a beaucoup évolué ces dernières années mais pour l'instant aucune application grand public n'existe, la Sentry pourrait être ce premier pas vers une démocratisation qui ne pourra être lié – comme d'hab- qu'à un usage.

J'avoue que l'Eye Tracking est vraiment une technologie qui m'intrigue, je vous reparlerai donc de la Sentry quand j'aurai de ses nouvelles.

ps : je suis prêt à parier que Oculus Rift va se payer avec l'argent de Facebook une boite qui fait de l'Eye Tracking dans les 6 mois 🙂

SteelSeries Controller FreeMobile : la manette pour les réunir toutes [LordOfthePad]

Il y a quelques semaines quand j’ai entendu parler du lancement de la Steelseries FreeMobile j’ai éprouvé un sentiment ambigue. La manette se présentait comme un vrai accessoire pour joueur et en même temps affichait des dimensions étonnamment petites.

La promesse de Steelseries était de proposer une manette bluetooth compatible Mac/Pc/iOS/Android de bonne qualité et ultra transportable. Bilan : ils ont réussi !

Quand on voit, un peu de loin la manette, on se pose la question de savoir ce que c’est que ce gadget, et on pense au prix, environ 80€. Mais une fois en main, la bonne facture de l’engin se fait de suite sentir et dès les premières secondes de jeu, on sait que c’est un produit de qualité.

Alors certes, la manette est petite et ne dispose pas des 4 gâchettes en haut, ce qui peut limiter sa compatibilité avec certains jeux sur ordinateurs. Mais comme indiqué plus haut il est aussi possible de la relier à une tablette iOS/Android ou à un mobile iOS/Android afin de pouvoir jouer sans cacher l’écran avec ses gros doigts. Si quand ça fonctionne c’est vraiment très bien, j’ai certains jeux sur iOS qui n’ont pas voulu marcher avec la manette mais d’après un échange rapide avec les gens de chez Steelseries il y a un vrai dialogue entre les développeurs et le fabriquant afin d’apporter une vraie compatibilité avec la manette. (liste de jeux compatibles : iOS / Android )

Personnellement, j’ai surtout testé la manette sur Super Meat Boy et Binding of Isaac, 2 jeux indés complètement dingues et addictifs. Les sessions ont pu durer plus de 2h et je n’ai pas eu à me plaindre de la manette, ni de son confort. Elle est certe un peu moins confortable qu’une « vraie » mais avec ses 54 grammes elle est perpétuellement dans mon sac à dos. SteelSeries propose en téléchargement un soft pour Windows et autre pour MacOS. Pour Windows la manette est reconnu comme une manette et pour MAcOS j’utilise déjà Enjoy qui fonctionne très bien avec la FreeMobile.

Je suis franchement très séduit par cette « petite » manette par sa taille, un bon produit solide avec une autonomie de plusieurs heures de jeux compatibles avec tous les appareils bluetooth. Franchement, seul le prix peut faire hésiter, idéale pour les nomades en tout cas.

La fiche produit + la boutique

SteelSeries Flux : le casque qui sait tout faire [Test]

Depuis 15 jours je teste le nouveau casque de SteelSeries, le Flux. Pour ceux qui ne connaissent pas SteelSeries, c’est un fabriquant de périphériques dédiés aux jeux, ils sont connus pour leurs souris gamer de très bonne qualité. J’avais eu l’occasion de faire des tests de la Xai ( test) il y a quelques mois ou la Kana (test). Ils font de chouettes clavier aussi (test).

L’emballage bien soignée contient le casque et 2 types de cable, un jack/jack et un jack/prise micro/prise audio histoire de coller à toutes les configs. On y trouve bien sûr le casque :). Le modèle que j’ai reçu est noir matte et offre un design très sobre. C’est détail mais c’est rarement le cas dans le segment gamer ou parfois les designers se lachent un peu trop. Autre détails, SteelSeries propose d’ajouter une pointe de couleur en achetant des « side plates » qui se changent en 10s et personnalise les écouteurs du casque ainsi que les écouteurs.

Maintenant, abordons les deux sujets principaux :

La qualité audio : je ne suis pas un mélomane, je n’ai pas une bonne oreille mais à l’écoute j’ai trouvé le son très bon. Peut être que les basses sont un peu trop appuyées pour l’écoute de la musique mais en jeu j’ai trouvé ça équilibré. Puis ça rend un vrai hommage au sound designer de Borderland 2 😉 Le casque coute 99,99€ et j’ai le sentiment que l’on a largement la qualité audio de ce que l’on peut trouver dans cette gamme de prix. Après avoir balancé mon iTunes en ramdom, jouer un peu et passer une bonne trentaine d’heures le casque sur les oreilles je peux dire que j’ai pas de reproche à lui faire. Le casque est équipé d’un micro que j’ai testé à l’occasion de quelques conversation sur Skype. Rien à dire de ce côté là, mes interlocuteurs m’entendaient clairement.

Le confort : vrai dossier que le confort quand on parle de casque. Je bosse avec un casque au moins sur 1 oreille et quand on joue on est rarement parti pour 10 mins. Pour avoir porté le casque pendant des périodes plus ou moins longue je peux dire qu’il est confortable. Les coussins enveloppent bien l’oreille et coupent correctement du bruit ambiant. L’armature qui est sur le haut de la tête est faite dans un caoutchouc souple qui fait que le casque tient sans écraser les oreilles. Après des sessions longues je n’ai jamais eu mal aux oreilles après avoir enlevé le casque.

Bonus :

En effet, le flux offre quelques bonus que je trouve très appréciable. La première est classique mais sympa, sur le cordon on trouve un bouton qui permet de répondre au téléphone si un smartphone est branché ou de faire play/pause sur iTunes quand il est connecté à l’ordinateur. Astuce, un double clic fait passer à la chanson suivante.

Deuxième feature sympa, le casque est pliable, facile et pratique, cela permet de le ranger et de le transporter facilement et une fois plié les chocs sont tous dirigés vers l’armature du haut du casque. Comme je l’indiquais plus haut, elle est en caoutchouc souple, du coup un vrai sentiment de solidité se dégage. J’ai pas essayé de le casser hein. Mais il a l’air vraiment solide.

Enfin dernière chose vraiment très très sympa, le casque dispose de 2 entrées jack 3.5mm, une sous chaque oreillette. Si cela permet de brancher le cable du côté que l’on veut pour plus de confort cela permet surtout de relier un deuxième casque et de partager son son. Et ça c’est vraiment cool. Plus besoin de penser à un dédoubleur jack en partant en vacances pour pouvoir partager un son ou une vidéo. On branche n’importe quel casque et hop ça fonctionne. Vraiment une très bonne idée.

Comme vous pouvez le constater j’ai apprécié ce casque. Une qualité de fabrication au top, pleins de bonnes idées, une qualité audio très correcte, le tout pour 100€. C’est à mon avis un bon rapport qualité/prix. La fiche sur le site de SteelSeries

Steelseries Kana : une souris gamer polyvalente [Test]

Depuis 1 semaine j’ai en test une des nouvelles souris du constructeur Steelseries dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler. J’avais notamment testé la Xai un modèle assez haut de gamme.

Le modèle en test est la Steelseries Kana dispo pour un peu moins de 50€ dans toutes les bonnes boutiques.

La Kana disponible en 2 couleurs (orange/noir et noir/blanc) elle propose un capteur de 3600 DPI, une forme ambidextre, un cable USB2 de 2 mètres et des patins en téflon.

Son design est asssez sobre et sa forme plutôt aplatie offre une prise en main confortable, la main ne repose pas trop dessus pendant les parties de FPS mais peut s’y reposer pour le surf et/ou le travail. La souris est légère mais offre une glisse moins légère que les souris que j’ai l’habitude d’utiliser, je ne dirai pas qu’elle accroche mais le déplacement est moins fluide. Les boutons « clic » sont assez dur ce qui procure une sensation pas désagréable et donne envie de les maltraiter 😀 Les boutons lateraux sont assez reculés mais j’ai pas eu de soucis à l’usage. A noter que j’utilise la souris avec la main droite mais qu’elle est 100% symétrique pour utilisation aussi pour les gauchers. La molette est elle aussi à l’image des boutons un peu dure mais encore une fois, je trouve ça plutôt agréable. Enfin, le petit bouton sous la molette permet de changer la sensibilité du capteur instantanément ce qui une fonction assez classique aujourd’hui dans les souris gamer et toujours agréable.

La Kana est compatible avec le logiciel SteelSeries Engine pour affiner les réglages, à noter que ce dernier est uniquement disponible sous Windows.

Comme d’habitude, j’ai testé la Kana avec Stracraft2 et Counter Strike Source, ainsi que dans un usage bureautique/travail/surf.

Sur CS:S, la glisse moins fluide qu’avec ma souris m’a un peu perturbé au début mais rapidement la forme des Steelseries se révèle être un atout. Après une bonne session de jeu, je trouve le résultat satisfaisant sans être époustouflant.

Sur SC2, pas de problème notable, peut être que le clic un peu dur mais rien d’ennuyeux. Par contre j’aime décidement la forme de cette souris ainsi que la matière plastique un peu rugueuse qui la recouvre.

En conclusion,

Pour moins de 50€ Steelseries offre une souris très agréable à utiliser et qui offre les fonctionnalités d’une souris de joueur. Moins précise et étoffée que les souris plus haut de gamme, elle offre un vrai confort dans tous les domaines d’utilisation d’une souris. J’ajouterai que sa taille à mi-chemin entre la Kinzu et la Sensei lui permet de s’adapter à un plus grand nombre de taille de mains. A l’image des nouvelles souris Steelseries, c’est une souris simple et efficace à un prix correct dans ce domaine.

SteelSeries Sibéria Neckband : soigne ta coiffure [test]

Mais c’est quoi encore ce titre ? Oui, je pense que ce billet ne sera peut être jamais référencé dans Google, mais entre nous, un casque qui se porte à l’arrière de la tête c’est bien pour ceux qui veulent rester bien coiffé, non ?

J’ai donc pu tester depuis un peu plus de 8 jours le casque SteelSeries Siberia V2 dans sa version neckband « tour de cou/de la tête ». Il s’agit ici, à nouveau d’un casque pour joueur puisque c’est le créneau de la marque.

Au déballage, on constate que SteelSeries a fait le boulot de manière raisonnable, on trouve donc le minimum syndical dans le carton. Avouons que c’est l’essentiel 🙂

Le casque est assez massif mais n’est pas trop lourd, sa couleur blanche est là pour rappeler qu’il est compatible iPod/iPhone, il est plutôt joli, pas très discret mais il reste sobre.

Sibéria est un micro/casque, il y a donc un micro très très bien foutu qui est caché dans l’écouteur de gauche, écouteur rétractable et pliable pour l’installer correctement. Ce micro est vraiment une réussite, c’est pratique, le son est très correct et il disparait quand on en a pas besoin. C’est vraiment une très bonne idée de la part de SteelSeries.

Le casque se place donc à l’arrière du crâne et pas dessus (ça évite d’être décoiffé) (pour ceux qui ont une coupe travaillé) (ou qui font encore de la techtonic). Au début c’est un peu étonnant, mais le système fonctionne. Le revêtement des écouteurs est en tissu et est agréable, le système de serrage permet de bien caler l’engin qui devrait tenir le coup de vos petits sauts sur votre chaise. Par contre, je pense que pour aller courir à 6h du mat » c’est pas idéal, mais j’ai pas fait l’expérience.

Après 2h d’utilisation, j’avoue que j’avais un peu chaud aux oreilles mais rien d’anormal sur ce type et dans cette gamme de casque. Côté son, j’ai été agréablement surpris, on reste sur du casque « jeux vidéos » et non pas « audiophile » mais rien n’a choqué mon oreille de non spécialiste.

Petit bémol pour la longueur du cable, j’ai trouvé un peu juste et aucune rallonge n’est disponible, du coup, il faudra que votre machine ne soit pas trop loin pour profiter du micro/casque.

Rapidement sur la fonction iPhone/iPod, testé sur mon 3GS, ça fonctionne, il est possible de changer le volume, répondre à des appels, changer de morceau, pratique et efficace.

Pour conclure, je dirai que j’ai trouvé ce casque satisfaisant et agréable à porter. Le son est dans la bonne moyenne pour un casque à 80€ et le micro est astucieux. Par contre j’ai pas trop adhéré au concept du « neckband », là on est vraiment sur une histoire de goût mais je suis pas client. (en même temps j’ai les cheveux très court).

Un chouette produit qui m’a semblé équilibré, reste à savoir si vous avez des impératifs capillaire ou pas.