Sony Tablet S et Tablet P : la déception [PresquiPad]

Mardi j’ai pu jouer un petit peu avec les 2 tablettes de Sony qui vont débarquer à la vente dans les semaines qui viennent. J’avais eu l’occasion de vous les présenter rapidement suite à leur annonce ici et le site officiel est là.

Petite explication de ce titre pas du tout ambigue.

sony tablet s

La Sony Tablet S est un modèle « classique » 9,4″ Honeycomb, Tegra 2 et la seule différence notable vis à vis de la concurrence est son formfactor. La tablette n’est pas absolument plate comme nous en avons l’habitude et du coup ça change et ça c’est sympa. En déplaçant le centre de gravité de cette manière elle parait plus légère qu’un iPad2 en affichant le même poids sur la balance.

La forme arrondie permet aussi de la poser sur une table et d’avoir une position de frappe pas désagréable sans accessoire, enfin la prise en main est très agréable et à une seule main on a pas peur qu’elle s’échappe.

C’est donc une tablette qui change, agréable en main, offrant un Android à jour mais elle a un défaut, son prix. Ok, c’est Sony, mais dans le marché actuel où l’utilisation de la tablette ne peux pas encore remplacer complètement celle d’un PC et où presque tous les constructeurs revoient leurs prix à la baisse, les « à partir de 489€ » me semble rédhibitoire si on considère l’absence de vrai amélioration software et un hardware dans la moyenne.

sony tablet p

La Sony Tablet P elle aussi change le formfactor, mais là vraiment, elle va chercher d’une côté de la Nintendo DS qui aurait suivi un régime burgers/frites. Le modèle que j’ai eu en main est une pré-production donc on ne jugera pas trop durement les optimisation mais en choisissant d’utiliser les 2 écrans comme un seul l’ergonomie me semble dégradée, sans parler des vidéos en plein écran durant lesquelles on voit bien la jointure. De plus, elle est trop large pour que mes grands pouces puissent pianoter comme sur un smartphone.

Le prix de « à partir de 609€ » la réservera à ceux qui auront trouvé un usage malin/utile/intéressant à l’engin.

En conclusion, je ne peux que saluer Sony d’avoir cherché à faire les choses différemment des copains mais le prix des 2 machines et le fait que ces choix n’apportent pas assez de confort pour le justifier me pousse à uniquement conseiller ces tablettes aux fanboys et aux mondains 😉

quelques photos faites lors de mes tests :

Apple iPad : l’iPhone XL [humm]

On le savait, on l’attendait et Steve l’a fait, l’iPad existe et risque bien de faire parler d’elle pendant un moment.

Donc l’iPad déjà c’est ça :

Une belle machine avec un écran de 9″, ultra fin au design sobre comme Apple sait le faire. Côté techno, il s’agit d’un écran multitouch LED (1024×768), d’une puce A4 made in Apple dont on ignore les perfs, d’une batterie qui tiendrait 10h en usage normal et 1 mois en veille, des capacités de 16,32,64 Go, du Wifi 801.11n et de la 3G pour les modèles 3G, GPS et bluetooth. Question connectique, on trouve 1 prise jack 3,5mm et un connecteur type Dock classique. Pas de connecteur pour ajouter de la mémoire… et pas d’USB…

L’iPad est une sorte d’iPhone king size car toute l’ergonomie est calquée sur celle de l’iPhone, cela a d’ailleurs été une des arguments hier soir pendant le keynote. Apple a annoncé la compatibilité à 100% avec les 140 000 apps dispo sur le Store. La présentation hier s’est beaucoup appuyé sur les jeux vidéos mais un iWorks adapté a été aussi dévoilé ce qui donne à la machine quelques capacités de « productivité ».

Une des grosses annonces est le lancement de l’iBookStore et l’arrivée d’Apple dans le marché du livre électronique, ça va certainement secouer cet ecosystème qui jusqu’à présent faisait profil bas et n’avait que quelques ereaders pas très sexy comme étendard. En passant, j’imagine que Sony et Amazon vont baisser le prix de leur reader de 50% pour rester dans la compet’. Certains argueront que lire sur un écran LED n’est pas aussi agréable que sur un vrai livre électronique mais l’iPad risque d’attirer les gens par ça capacité à faire autre chose que simplement ereader. J’espère que nos amis éditeurs français ne vont pas trainer les pieds parce que le format annoncé est l’epub qui est un des formats classiques dans le domaine.

Une des déceptions vient de l’absence de caméra intégrée qui élimine de fait l’usage pour la visioconférence ou même les applications en réalité augmentée. Cette absence est juste incompréhensible, c’est peut être la volonté d’emmerder les early adopters…

Apple a aussi annoncé la déclinaison de sa tablette avec ou sans 3G, bien sûr le prix change en fonction mais c’est surtout au niveau du marché américain qu’Apple tape fort en lançant des forfaits sans engagements de 14,99$ pour 250Mb à 29,99$ pour de l’illimité dans un pays où le forfait Data coûte pour l’instant 60$/mois. On ne connait pas encore la politique d’Orange là dessus, mais moi payer 2 abos datas mobile/iPad me parait difficile pour la plupart des gens… wait & see.

Enfin, quelques accessoires ont été annoncé comme une housse qui permet de protéger l’appareil mais aussi de le faire tenir ne position verticale afin de regarder une vidéo tranquille, un dock avec clavier et sortie VGA a été annoncé pour transformer l’iPad en presque ordinateur et enfin des adapteurs Dock->uSB et Dock->cartes mémoires pour étendre la connectivité de l’appareil (mais en le rendant moins sexy).

Enfin les prix : Wifi : 16Go / 499$ – 32Go/599$ – 64Go/699$ Wifi+3G : 16Go/629$ – 32Go/729$ – 64Go/829$

Voilà pour le pitch, maintenant mon avis 😀

Oui, j’ai envie de l’iPad, c’est un appareil sexy, étonnant malgré tout, disposant de tout ce que l’on peut attendre d’une petite tablette tactile de ce genre. Mais j’avoue me poser encore pas mal de questions. La rapidité du processeur : moi j’aime quand ça va vite, je suis curieux de voir ce chipset maison. La camera, c’est vraiment trop bête, ça aurait pû être un outil génial de visio Le ibookStore : super mais est ce que je vais lire dans le métro sur ma tablet ? Pas sûr… Mémoire 16/32/64 : c’est pas beaucoup pour un usage basique perso et l’absence de slot SD est débile même si il est logique pour vendre la version à 64Go…

Mon pote Steph sur le coup me disait :  » juste un périphérique tactile pas puissant, sans camera et qui ouvre des formats propriétaires… pour tada 500 euros. » C’est vrai mais on aime tellement être captif de ces salopards d’Apple…

La question de l’usage est quand même là aussi, certes le produit se situe entre l’iPhone et le Macbook mais en réalité moi j’ai plus besoin de ces deux là que de l’iPad. Par contre c’est l’ordinateur parfait pour l’usage domestique, tu rentres chez toi, tu choppes 2/3 emails, un tour sur Facebook, 1/4h sur un site pour trouver une recette… Je pense aussi que dans le cadre de présentation chez les pros l’iPad peut devenir le « must have » pour avoir l’air au top.

En fait, c’est la magie d’Apple, on le voit on en a envie mais c’est pas très raisonnable…

En bonus 10 mins de manipulation par les petits gars de iLounge