Orange et Dailymotion, le quadrille [eBusiness]

Le quadrille est l’héritier de l’ancienne contredanse française du xviiie siècle. Mais plus largement, le mot désigne la danse de bal par excellence en France durant tout le XIXe siècle, formée d’une suite de cinq figures : le pantalon, l’été, la poule, la pastourelle (ou la trénis), la finale (ou la saint-simonienne)

Hier matin Orange et Dailymotion ont donc annoncé au monde, l’ouverture du capital du second au premier. Orange se retrouve avec 49% du capital après avoir fait un chèque de 60 millions d’euros.

Comme cette information brute peut laisser songeur, quelques bloggers, habitués au blogging total, se sont donc sacrifiés et sont montés au front pour poser quelques questions aux protagonistes hier midi pour dej’ très gourmand et (pour ma part), un peu arrosé – mais bon faut savoir se faire plaisir.

La première question qui se posait, était bien sûr le prix. Tout le monde a en tête Google/YouTube mais aussi les sommes que l’on a l’habitude de voir passer dans les deals web. Pour les gens de chez Orange, le prix est juste, pour les gens de chez Daily, le prix est juste surtout que cela valorise quand même la société à 120 millions d’euros et qu’une close permet à Orange en 2013 de re-injecter de l’argent.

Il faut par contre bien comprendre une chose, les 60 millions ne rentrent pas direct dans les caisses de Daily, ils vont aux actionnaires, qui pourront décider de transférer de « l’avance de trésorerie » lors du conseil d’administration.

Vu d’ici, et toujours sur le sujet de la somme, d’un côté j’aurai aimé que ça soit plus cher, Dailymotion est une belle réussite made in France d’un autre côté, c’est une bonne chose que la société se consolide avec un groupe français. Enfin, on sait bien que Google a pas fait la meilleure affaire de son histoire avec YouTube.

Au delà de ces histoires d’argent, il était intéressant d’entendre de la part des deux acteurs, la raison de se rapprochement. Pour Orange, c’est clair, cela fait partie de la nouvelle stratégie groupe, de la même manière que la société c’est rapproché de Deezer ou d’une autre manière de Canal+, elle cherche plutôt à investir dans les aggrégateurs de contenus et préfère s’investir sur les infrastructure et le client final.

Pour Dailymotion, il était indispensable que l’entreprise passe un cap pour vraiment supporter son ambition internationale, accélérer ses dev », grossir, reprendre du poil de la bête. L’arrivée d’Orange devrait permettre d’étoffer encore un peu plus le carnet d’adresse, d’ouvrir les portes des producteurs de contenus et de dynamiser encore plus l’entreprise.

Dernier débat, la net neutralité, les problèmes de centralisation et compagnie, j’avoue, j’ai beaucoup de mal à voir le lien et à me sentir inquiet. En fait, je pars du constat que presque toute ma vie est déjà confiée à Google alors… Reste que pour Orange et Dailymotion, il y a une attitude à adopter pour que justement le sujet ne devienne jamais une triste actualité.