Devolo GIGAGATE : le wifi performant et simple [test]

nota : impossible de tenir un rythme régulier, désolé 🙂

Aujourd’hui, je vais me preter à un exercice que je n’ai pas fait depuis longtemps, celui du test de matériel.
En effet, cela fait très longtemps qu’un fabriquant ne m’avait pas proposé un vrai test, dans le temps et sans contrainte.. En effet me faire un avis d’un produit en 10 mins dans une pièce avec un RP c’est pas possible, du moins pas sur un produit comme ce GIGAGATE.

Alors d’abord, il faut savoir que je suis un utilisateur de produits Devolo depuis longtemps, entre la marque et moi et j’ai pu tester l’évolution de la gamme Courant porteur en ligne (CPL).

Mais aujourd’hui, c’est un produit qui marque une nouvelle stratégie de la marque dont je vais vous parler : le Gigagate.
En effet, depuis 1 an, Devolo est en train de se positionner comme un acteur de la domotique avec les produits de la gamme Home Control où l’on trouve caméra IP, thermostats connectés, prises pilotables et le point commun de tous ces appareils c’est qu’ils sont consommateurs de « Wifi ».

Je fais volontairement usages des guillemets parce que ce que cherche à résoudre le Devolo GigaGate c’est bien sûr de faciliter la vie de ses consommateurs avec un produit capable de gérer simplement toutes les problématiques techniques.

Concrètement, dans la boite, on trouve 2 boitiers laqués noir, plutôt discret.
Le 1er est la base, elle va se connecter directement en RJ45 à la box internet, rien à faire donc que de brancher l’alimentation et le cable réseau pour la mettre en service.
Le second boitier, lui propose le même design sauf qu’à l’arrière on retrouve 4 port Ethernet et 1 port gigabyte.

Les 2 boitiers sont jumelés en usine, de fait il n’y a rien à faire qu’à attendre quelques minutes pour que le dispositif soit opérationnel. Détail intéressant, Devolo a ajouté aux quatres antennes un logiciel qui va optimiser le flux entre les deux (sur la bande des 5 ghz) et clairement le débit monte au bout de quelques heures une fois bien calibrés.

A noté que le Gigagate offre la possibilité d’apporter une connexion où l’on veut dans son domicile mais c’est aussi un vrai routeur Wifi.

J’ai effectué des tests est j’obtiens des résultats meilleurs qu’avec le Wifi de ma livebox, les débits exacts sont bien sûr rapport à votre connexion mais chez moi, je passe de 180 mbps à 230 mbps.
ifi pour tout le reste.
Du coup, je l’ai même couplé avec mon CPL pour descendre au -1 mon NAS, ça me permet de faire des backups rapides (surtout de la photo, donc plutôt des transferts de 2 Go)

Pour 230€, le Gigagate est un bon moyen de très simplement relier votre box internet à votre zone TV/Console/bureau… Devolo propose aussi des satelites supplémentaires pour élargir la couverture pour ceux qui auraient la chance de vivre dans de grandes maisons où notamment il peut y avoir des histoires avec les étages, toujours pénibles à couvrir en wifi.

Enfin si comme moi, Netflix et Apple Music sont devenus des piliers incontournables de la vie à la maison vous savez qu’un bon wifi c’est la différence entre la vie moderne pénible ou agréable.

Si vous avez des questions, les commentaires sont ouverts.
Le site : http://www.devolo.fr/produits/devolo-gigagate-starter-kit/

Google et le hardware [Pixels]

C’est cette semaine qu’à eu lieu The Keynote chez Google, une soirée d’annonce qui a clairement pour vocation à se rapprocher de ce que fait Apple pour mettre en scène la sortie de ses produits.

En effet, le point central pour moi de cette soirée, c’est que Google a enfin décidé d’assumer pleinement sa stratégie « d’applification », on le fait pour les géants du logiciel (Microsoft en tête) les expériences dans le domaine du hardware a toujours été difficile. Google a d’ailleurs pas mal hésité, la gamme des mobiles Nexus était Google + un constructeur de manière affichée, c’est plus le cas aujourd’hui malgré l’énorme implication de HTC dans la fabrication des nouveaux smartphone.

Lors de la conférence, Google a surtout annoncé 2 mobiles haut de gamme les Pixel et Pixel XL. Comme je le disais en introduction, les mobiles sont signés Google, pas Android ou Nexus mais bien du G de la marque. Elle assume ses mobiles à quand même 650$ en prix d’entrée. Passage obligatoire, Google indique que son mobile dispose du meilleur appareil photo…

Autre argument, l’intégration du remplaçant de Google Now, Assistant qui est l’IA maison et qui positionne encore un peu plus Google dans sa quête intiale trouver les réponses à nos questions et en sponsoriser quelques unes.

Dernière nouveauté avec les Pixels, ils sont les premiers compatibles avec DayDream le casque de réalité virtuelle maison qui vient en face du Sansung Gear. (j’avoue, j’ai pas d’avis sur ce produit).

On retrouve Assistant, dans Google Home l’IA pour la maison, adverse frontal de Amazon Echo, qui positionne Google au milieu de nos vies en plus de nos poches et de nos ordinateurs. Pour 130$, il sera possible de contrôler son chauffage, sa lumière, sa musique, ses… Bon, c’est encore un peu tôt pour être un must have mais c’est le début d’une vraie révolution dans nos maisons.

D’ailleurs la mise à disposition de Google Wifi est la garantie que Home fonctionnera 🙂 Wifi est une borne Wifi qui peut facilement s’associer avec d’autres pour créer un réseau wifi sans coupure dans sa maison. C’est pas l’annonce la plus folle mais c’est celle qui répond le plus à un besoin et une frustration chez les utilisateurs. Wifi coute 129$ mais il existe un pack de 3 pour 299$, faut assumer vos m2 les gars !

Dernier produit, le nouveau ChromeCast, la clé HDMI est disponible en 4K avec un prix 4K aussi de 80$.

La nouvelle position de Google est claire et semble pertinente, les clients veulent des solutions intégrées et une complémentarité software/hardware. Google est très légitime sur cette offre de valeur. Il y a quand même 2 stratégies en parallèle, d’un côté les mobiles et la VR qui sont là pour conquérir un marché bien sûr mais aussi pour être des références dans le monde Android, un repère pour le public et un marqueur pour les autres fabricants sur ce que doit être un mobile Android à 700$. De l’autre côté, l’objectif de rentrer dans nos maisons pour coller au maximum à notre quotidien, pour que notre vieux réflexe d’interroger Google.fr se généralise. 

Comme d’habitude, la suite, c’est le public et les ventes qui vont être le juge du choix de la stratégie. Et comme d’habitude, à voir la stratégie com/marketing de Google sur ces sujets.

Les urls :

Pixel : https://madeby.google.com/phone/

DayDream : https://vr.google.com/daydream/headset/

Home : https://madeby.google.com/home/

Wifi : https://madeby.google.com/wifi/

ChromeCast : https://www.google.com/chromecast/tv/ultra/

iOS9 : limitez la consommation de datas [tips]

Je sais pas si comme moi vous êtes arrivez trèèèèèèèès trèèèès vite à bout de votre forfait datas mobiles ce mois ci.

La raison pourrait être une nouvelle feature super classe de iOS9 qui ne fonctionne pas dans votre cas et le mien : l’assistance wifi.

En effet dans iOS9 il y a une fonction qui détecte quel est le réseau le plus efficace entre votre 4G/3G et votre Wifi et vous oriente en fonction. La bonne chose c’est que nous profitons toujours d’un débit confortable, la mauvaise c’est quand votre réseau 4G est bon.

Dans mon cas c’est le combo, je suis chez Orange et en région parisienne, du coup j’ai de la 4G au top et de l’autre un wifi très bien grâce à mon install Devolo mais ma chambre est « loin » et du coup il semblerait que dans ces cas là, le réseau 4G soit favorisée.

Sauf que :

  • Je n’ai pas peur des ondes
  • Donc je fais les mises à jour OS et Apps, la nuit quand je n’utilise pas le mobile

Et du coup j’ai cramé mon fair use plus vite que la lumière.

Comme souvent des solutions existes et elles sont toutes dans Paramètres/Données Cellulaires :

  • d’abord il faut choisir les apps qui ne doivent jamais utiliser le réseau mobile. Pour moi : Appstore, Podcast en priorité. Mais si je regarde mes stats Twitter et instagram devrait subir le même traitement
  • Activer ou désactiver l’assistance Wifi (tout en bas après la liste des apps) afin de vous garantir qu’à la maison/bureau le wifi même lent sera le moyen d’accéder aux données.

Verdict de ces astuces le mois prochain mais j’ai pas trop de doute sur l’efficacité.

Devolo dLan 1200+ wifi : enfin du vrai WIFI dans la maison [futurISnow]

Devolo dLan 1200+ wifi : enfin du vrai WIFI dans la maison [futurISnow]

Le mois dernier j’écrivais que le wifi, quand ça fonctionne c’est le bonheur. En France, nous avons une chance c’est que nous avons nos box qui font du wifi, le défaut c’est qu’en général elles le font pas très bien.

Par exemple, moi ma box SFR, elle a une portée de 5m et propose un débit très honorable de 21Mbits/s
Ce débit est à mettre en perspective du fait que j’ai une ligne fibre optique et que connecté en RJ45, je peux avoir un petit 250 Mbits/s.

Devolo dLan 1200+ wifi : enfin du vrai WIFI dans la maison [futurISnow]

Du coup, chez moi, j’ai commencé à brancher en CPL un maximum de trucs, la box TV, la PS4 et mon laptop régulièrement via le kit Devolo dLan 1200+. Pour rappel, via ce kit j’ai ce genre de résultat :

Devolo dLan 1200+ wifi : enfin du vrai WIFI dans la maison [futurISnow]

Il y a quelques semaines Devolo a dévoilé le kit dLan Wifi 1200+ et là mon coeur de geek n’a fait qu’un bon. Je me suis demandé si la solution à mes problèmes de wifi n’avait pas trouvé sa solution et comme la vie de bloggueur est bien faite, j’ai pu tester ce week end.

Pour passer rapidement sur les specs, il faut voir que ça fonctionne avec tous les matos d’hier, d’aujourd’hui et de demain, pour les amateurs :

IEEE 802.3, IEEE 802.3u, IEEE 802.3ab, IEEE 802.3x, IEEE 802.3az, IEEE 802.11 a, b, g, n, ac (2.4 / 5 GHz concurrent) , IEEE 1905.1, IEEE 802.1p, IEEE 1901
Auto MDI/X
Wi-Fi Alliance
HomePlug

Bref, techniquement ça tue.

Dans la boite on peut donc trouver 2 prises CPL, une qui a vocation a se connecter à la box en RJ45 et la deuxième qui va émettre le WIFI AC. Comme toujours avec Devolo, les cables RJ45 qui vont bien sont présent afin de pouvoir utiliser directement le produit.

La procédure est la même qu’avec les autres produits. Il faut brancher une prise, attendre 20s, brancher la deuxième attendre 50s, appuyer sur les boutons de cryptage de données de chaque côté et voilà.
A noter que si vous disposez déjà d’un kit, il suffit de sauter la 1ere étape.
Chez moi, c’est ce que j’ai fait, j’ai branché le kit Wifi, attendu un peu, fait la synchro et ça a fonctionné du 1er coup.
J’ai pu ensuite me connecter au nouveau réseau wifi et faire un test de débit :

Devolo dLan 1200+ wifi : enfin du vrai WIFI dans la maison [futurISnow]

Oui, vous avez bien vu, 195Mbit/s en wifi sur mon Macbook.

C’est beau, non ?
C’est ça le futur d’aujourd’hui !

Comme indiqué dans la liste au dessus ça fonctionne avec tout puisque l’appareil dispose des places 2,4 et 5Ghz, important pour les utilisateurs de Chromecast qui n’est pas compatible avec le 5Ghz.

Devolo propose aussi le mode Clone et la techno Wifi Move Technology, l’idée est de fusionné le wifi existant avec celui de la borne, de fait les appareils passent de l’un à l’autre en toute transparence et il n’est pas nécessaire d’avoir 2 réseaux, 2 mots de passes et de gérer des autorisations.
Pour le mettre en oeuvre, il suffit d’appuyer sur le bouton WPS sur votre box et de lancer la configuration via l’application mobile iOS/android soit via son ordinateur connecté à la borne.

Le résultat est obtenu en 50 secondes et offre vraiment un confort énorme, rien à changer à la maison, juste à profiter des 200mbit/s

Dernier point, les apps iOS/android/web de Devolo permettent de gérer son parc de borne, de créer facilement un pass invité, de mettre des limites dans l’utilisation du wifi (horaires et/ou quantités de données). Idéal pour les parents ou tous ceux qui souhaitent avoir un peu de contrôle sur le wifi sans avoir à faire une formation d’ingénieur réseaux.

Pour moi, le seul bémol aujourd’hui reste le design, que cela soit du produit ou des apps, mais à ce niveau là c’est un détail. Enfin reste la question du prix, dispo partout pour 188€, il peut être un frein.

Pour conclure, je dirai que si vous en avez marre d’avoir un mauvais wifi, si vous voulez le wifi de qualité partout chez vous sans avoir à augmenter la puissance de votre routeur ou d’ajouter des antennes, la solution est toute trouvée. Il faut ajouter la présence de 2 ports RJ45 qui permettent d'avoir aussi du 200mbit/s pour un ordinateur ou un NAS placé ailleurs dans la maison.

Installé en 5 mins, performant, user friendly, je dois l’admettre je convaincu.

Wifi gratuit au Starbucks mais pas en France [OceanAtlantique]

Depuis hier, 1 juillet de l’an 2010, la chaine de café Starbucks a décidé de libérer son accès wifi aux USA et au Canada.

J’imagine que pour une partie d’entre vous cette nouvelle va vous passer à 2000 lieux au dessus de la tête mais pour les citadins (et les neo-citadins comme moi) c’est un bon signe. Starbucks c’est bien sûr un géant international connu pour son café aux standards américains mais c’est surtout un endroit vraiment confortable pour boire un café. Parce que ouais, on a beau être des français avec du goût bein on peut aimer le confort.

Starbucks chez les vieux geeks c’était aussi un des premiers endroits où on pouvait trouver du wifi payant certes mais du wifi quand même.

Donc si je me résume chez Starbucks on est bien assis, on peut boire des litres de café, manger des donuts et payer pour avoir du wifi. Finalement, le wifi payant est le truc qui m’énerve le plus dans ce genre d’endroit, surtout que c’est cher.

Mais Starbucks a une autre idée en tête, la société a annoncé que la page de connexion sera éditorialisée, un accord avec Yahoo! a été passé et une « chaine » sera alimenté. Il est même envisagé de faire de la promo vers de la musique via iTunes et un deal avec Wired et le Washington post serait dans les tuyaux. Une bonne manière de générer des revenus pour « financer » la gratuité.

Alors je ne sais pas le temps que ça va prendre pour arriver chez nous mais mon petit doigt me signale que si on ajoute l’offensive de McDo dans le domaine du café, on peut penser que l’expérience devrait rapidement se propager.

Bon, le wifi gratos au starbucks puis dans le métro et on pourra enfin vivre connecté tout le temps, il est pas beau le futur ?