La rentrée en jeux vidéo [ps+]

Alors que hier c’était la rentrée pour les scolaires, aujourd’hui les éditeurs de jeux vidéo ont décidé d’anticiper les soirée studieuses et les week ends.

Aujourd’hui, un titre très très attendu arrive dans les bacs physiques et virtuels : Metal Gear Solid V.

Bien sûr, je n’ai pas eu le temps, ni l’occasion de passer 15 secondes sur le jeu mais la presse en ligne semble être d’accord, il s’agit de 50 heures de vrais plaisir pour les amateurs et d’une réalisation qui devrait combler les fans de la série. Détail qui devrait me faire craquer un de ces jours, le jeu respecterait l’intelligence du joueur et c’est assez rare dans les AAA.

Le trailer, parce qu’il y a pas de raisons :


Autre sortie du jour, une exclu PS4 qui arrive de chez Ubisoft, gratuit pour les membres du PS+ : Grow Home.
Il s’agit d’un jeu d’exploration étonnant que je vais essayer de tester dès que possible parce que je suis super curieux du résultat.

Dernier coup de coeur du jour pour Xeodrifter un metroidvania en pixels art qui a l’air de procurer quelques heures de grands plaisir qui arrive sur PS4 et PSVita. Gratuit pour les membres du PS+, je vais essayer de le commencer ce soir.

Voilà pour une courte sélection des jeux d’aujourd’hui, sachant que dans ma ToDo y a bien sûr Batman Arkham à faire et peut être Until Dawn

Razer Onza : le pad Xbox/Pc pour les joueurs exigeants [Test]

Quoi ! Un test pour une manette ? Oui, j’avoue, cela m’arrive de jouer à des jeux qui peuvent se passer du combo clavier/souris, SuperMeatBoy par exemple, un jeu de bagnole et je l’avoue (donc c’est à moitié pardonné) je joue à Skyrim au Pad. Oui mais pas n’importe lequel, le Razer Onza Tournament Edition.

Vu comme ça, elle resemble beaucoup à la manette Xbox360 sauf son look « Razer », noir matte et son gros dessin de soldat BF3 dessus. Le logo Razer est plus discret quand à lui. Point visible d’entrée, ce n’est pas une manette sans fil, l’inconvenient est clair, les avantages sont que la manette est plus légère et compatible Pc/Xbox sans driver et sans paramètrages. Pour contrer les critiques, Razer a mis à disposition un cable de 5 mètres qui peut facilement est détaché pour pouvoir laisser le fil branché quand on range la manette. C’est pas mal pour les utilisateurs Xbox qui veulent garder un petit peu de WAF dans leur salon.

Une fois en main, le revêtement est convaincant et la prise en main presque immediate. Razer a choisi d’ajouter quelques options intéressante à sa manette. – Les gâchettes sont beaucoup plus grande que sur le pad xbox, ce qui donne un vrai plus de confort à mon avis mais aussi plus de niveau de sensibilité dans les jeux de voitures par exemples. – Des gâchettes programmables que j’ai pas trop utilisé pour être franc, elle se règle facilement directement sur la manette à l’aide de petits boutons et de LED. – Des nouveaux bouton A/B/X/Y vraiment plus réactifs – Et le clou du spectacle, les boutons analogiques peuvent être réglés pour les rendre plus ou moins rigide, et ça c’est un vrai bonheur. – Enfin, la croix multi directionnelle a été revu et divisée en 4 boutons indépendants, pratique pour les FPS mais globalement pas terrible. Bon point, elle a été légèrement déplacée sur la droite et tombe quand même mieux sous le pouce.

En conclusion je dirai que je suis content de la Onza, légère et terriblement efficace, elle me convient vraiment. Je n’ai juste pas réussi du tout à jouer à SF4 avec mais dur à dire si c’est mon très faible niveau ou la manette qui est à remettre en cause. Enfin, je n’ai pas réussi à la faire marcher sur MacOS, si quelqu’un a la solution, il peut gagner ma gratitude éternelle. Elle est dispo sur le site de Razer pour un peu de moins de 50€