Death Stranding : Entre action et contemplation [PS4]

Quoi de mieux pour commencer l’année que de parler du jeu qui aura marqué mon année 2019 (et un peu 2020 par ce que j’ai pas complètement fini)

Vous avez dû lire des dizaines d’articles sur ce jeu et peut être même entendu mon point de vue dans au moins 3 épisodes de GamerWeekly (mon podcast jeux vidéo dispo là)

Pour ceux qui ont vraiment raté toute information sur ce jeu voici ce qu’il faut retenir : Il s’agit d’un production de Hideo Kojima le créateur de la série Metal Gear, une série de jeux d’action/infiltration qui ont marqué plusieurs générations de joueurs. Death Stranding est le 1er jeu de son nouveau studio Kojima Production.

Death Stranding était aussi la seule grosse exclusivité de la PS4 pour ce Noël 2019.

Le jeu est très cinématographique dans sa réalisation, a tel point qu’il profite d’un casting avec une flopée de noms connus : Norman Reedus Mads Mikkelsen, Lea Seydoux, Troy Baker, Lindsay Wagner, Jessi Corti, Margaret Qualley ou encore Guillermo Del Toro.

L’histoire n’est pas classique non plus, le jeu se déroule dans un futur dans lequel le monde des morts et des vivants se percutent parfois, en résulte des catastrophes. La population se cache sous terre pour survivre. Le seul moyen de communication restant sont les « porteurs », des coursiers de l’extrême qui osent affronter le monde extérieur où l’on peut croiser le vide, les échoués et quelques camps de « méchants ».

Le joueur incarne donc « LE porteur » dont le nom est même Sam Bridges 🙂

A jouer, il s’agit d’un TPS aux contrôles classiques dans les déplacements mais qui vont évoluer au cours du jeu avec l’accès à de nouveaux véhicules et armes. Si une partie non négligeable de l’aventure se fait à pied et sans se battre, les phases de gameplay en véhicules et les phases de combats sont bien présentes.

Le gameplay repose donc sur une mécanique simple : apporter des matières premières d’un point A à un point B afin de débloquer des accès à des zones et ainsi de progresser dans le jeu.

Si cela parait ennuyeux sur le papier c’est parce que c’est la transformation de ce concept en action mais aussi en moments de tension ou de contemplation qui font le sel de l’expérience.

Je vous ai fait un extrait de mon avis enregistré dans l’épisode 5 de mon podcast jeux vidéo : GamerWeekly.fr

J’ai passé plus de temps sur Death Stranding que je ne l’aurai imaginé, c’est une excellente surprise sur le plan narratif comme sur le jeu en lui même.

Je ne peux que le conseiller avec simplement la petit alerte à ceux qui n’auront pas envie de prendre leur temps pour parcourir l’univers, ce n’est pas un jeu pour les impatients.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close