Et si on utilisait des personnes virtuelles pour la formation ? [FuturIsNow]

Créer des robots qui ressemblent à des humains est un objectif récurrent dans la tech et un challenge depuis les années 70 où les travaux de Masahiro Mori  sur la « Uncanny Valley » ont révélé la difficulté de tromper les gens. Réaliser des humains en 3D qui passent ce cap parait plus accessible, le travail de Epic avec MetaHuman est particulièrement intéressant et est un des nombreux exemples. Ajouter de l’IA à ces personnages en 3D et vous commencez à avoir un mix perturbant, c’est ce que voulait faire Samsung avec Neon au CES 2019.

Pour aller plus loin, j’ai découvert aujourd’hui la société Talespin, basée en Californie elle a déjà levé 40 millions de $ pour créer la formation du futur.

En effet, chez Talespin, ils ont développé une IA/Avatar 3D qui va pouvoir entrer en conversation avec des personnes par l’intermédiaire d’un casque de réalité virtuelle.

L’idée est simple, faire vivre virtuellement à des personnes des situations complexes de la vie d’entreprise pour les préparer à la réalité.

Mais tout le monde parle de Talespin notamment Futurism parce que la société a créé Barry, une IA dont le seul job est d’être licencié… Avec la promesse d’avoir toutes les émotions lisibles sur son visage et dans le son de sa voix…

C’est assez perturbant de base et en même temps si cela peut apporter plus d’humanité dans ce genre de moment, ça peut être cool…

En tout cas la vidéo de présentation, très américaine vous en conviendrez, montre l’ambition de la firme qui veut proposer des formations dans la vente, le service client et tous les autres aspects de la vie des sociétés.

Je trouve le cas intéressant sur 2 aspects :

D’abord, la réponse à la guerre des talents. Je sais pas si c’est ce que souhaite les gens dans les entreprises, mais il devient tellement crucial d’offrir à ses employés tous les outils pour se développer que ça ouvre la voie à de nouvelles expérimentations et de nouvelles solutions.

Ensuite, la validation des modes d’apprentissages alternatifs. Cela fait déjà quelques années que l’on évoque le jeu comme un moyen efficace d’apprendre, ici, l’utilisation du virtuel donne une sensation de réalité sans la reproduire exactement, l’immersion dans le sujet permet de « presque » vivre l’expérience et donc de pouvoir y réagir et en même temps l’intellectualiser.

En conclusion, deux points, sur le plan humain, j’espère que les motivations sont vraiment d’améliorer le quotidien des personnes qui seront formées, et sur le plan du fan de science fiction je trouve que l’on s’approche de la cohabitation avec les IA à grands pas 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close